Crédit : AFP

LNH

Mark Stone s’engage à être présent

Publié | Mis à jour

Le capitaine des Golden Knights de Vegas, Mark Stone, a la ferme intention de porter l’uniforme des siens quand ils amorceront la saison face aux Kings de Los Angeles, le 11 octobre.

Le vétéran a été opéré au dos en mai dernier et souhaite que ses ennuis de la dernière campagne, marquée par une exclusion de son équipe des séries éliminatoires, soient bel et bien derrière lui. Les matchs ratés par l’attaquant ont fait mal aux Knights, le principal concerné étant limité à 37 rencontres au total.

Heureusement pour lui et l’organisation, il semble que la tempête soit terminée. Déjà, le directeur général Kelly McCrimmon avait dit s’attendre il y a quelques jours à le voir en action lorsque la rondelle sera déposée pour la première fois dans le calendrier régulier. Stone a corroboré ces dires, même s’il devrait manquer la majeure partie du camp d’entraînement.

«Je suis vraiment positif, a-t-il admis jeudi, tel que rapporté par le site NHL.com. Suis-je déjà à 100%? Non, je ne le suis pas, mais je me sens bien. Par contre, je ne pourrai pas réellement savoir où j’en suis d’ici les tests physiques au camp. [...] J’ai gravi une montagne tout l’été et je crois être proche du sommet.»

Long et ennuyant

À ce sujet, l’ancien des Sénateurs d’Ottawa a pour le moins été clair. La remise en forme fut digne d’un parcours du combattant.

«Lent, long et ennuyant, selon moi. On commence à entamer l’étape où on recommence à se sentir soi-même. Il faut juste effectuer les petits trucs supplémentaires pour revenir complètement en santé. Le processus a été long, certes. Néanmoins, je suis sur la bonne voie et c’est excitant», a-t-il souligné, ajoutant qu’une discussion avec son chirurgien est prévue la semaine prochaine.

De manière concrète, le vétéran a patiné avec des coéquipiers lors des récentes semaines. Le boulot est loin d’être fini.

«Les obstacles d’ordre mental sont les plus durs, évidemment. À l’heure actuelle, vous pensez toujours : ceci fait-il mal? Par contre, je pense qu’il s’agit de ma dernière frontière à franchir. Je pense être en santé, mais il y a encore des jours où un doute subsiste dans votre tête», a-t-il dit.