Renaud Lavoie

Justin Barron touché par les propos de Crosby

Justin Barron touché par les propos de Crosby

Renaud Lavoie

Publié 16 septembre
Mis à jour 16 septembre

Dans le premier match du tournoi des recrues à Buffalo, le défenseur des Canadiens Justin Barron avait un C sur son chandail. C’est un grand signe de respect de la part de l’organisation qui, ne l’oublions pas, a insisté pour qu’il fasse partie de la transaction avec l’Avalanche pour les services de Artturi Lehkonen. Il y a deux ans, il avait aussi été nommé capitaine de son équipe junior avec les Mooseheads et ses qualités de leader ont toujours été reconnues, lui qui n’a encore que vingt ans. Mais faut-il s'en surprendre?

Il faut dire que Barron a une chance unique, soit celle de côtoyer et de patiner l’été avec deux des meilleurs joueurs de la LNH en Sidney Crosby et Nathan MacKinnon. Deux joueurs qui servent d’inspiration à Justin Barron et ce même s’ils évoluent à une position différente de la sienne. «Tu devrais voir le rythme qu’ils mettent en place lors des entraînements. Ils ne prennent aucun exercice à la légère et ne ratent aucun entraînement. Ce sont de vrais professionnels et c’est contagieux.»

Ce sont des belles paroles de Barron qui se dit privilégié de côtoyer ces joueurs qu’il idolâtrait lorsqu’il était plus jeune, lui qui a grandi à Halifax et eux de l’autre côté de l’eau, comme il le dit si bien, à Cole Harbour.

Des paroles entendues 

Après la transaction envoyant Artturi Lehkonen à Denver, on a appris que Sidney Crosby avait dit à quelques coéquipiers qu’il aimait beaucoup Justin Barron et qu’il n’aurait pas fait une telle transaction. Aujourd’hui, il est facile de dire que Lehkonen à grandement aidé l’Avalanche à gagner la coupe Stanley, mais les Canadiens ont maintenant un jeune défenseur qui est très prometteur dans sa formation. 

Barron a entendu parlé des propos de Sidney Crosby ce qui lui a fait chaud au cœur. «J’ai quelques amis qui m’ont envoyé les propos de Sidney. C’est vraiment cool. C’est spécial d’entendre ce genre de propos à votre endroit, venant d’un gars comme lui en plus. J’apprends tellement de lui. C’est un joueur et une personne tout simplement incroyable. Je peux même vous dire qu’il m’aide constamment à m’améliorer.»

Notes

  • Emil Heineman devra se tailler un poste avec les Canadiens s’il veut demeurer en Amérique, sinon il devra retourner en Suède. Même s’il a été repêché il y a deux ans, il a seulement signé son contrat d’entrée dans la LNH après avoir été échangé aux Canadiens. Dans les faits, puisqu’il n’est pas un choix de première ronde, il ne pourra jouer à Laval (LAH) cette année s’il n’est pas en mesure de jouer dans la LNH. Selon les ententes avec les fédérations internationales, un joueur européens doit retourner dans la formation qui détient ses droits s’il ne joue pas dans la LNH. Cette règle existe seulement lors de la première année du contrat d’entrée d’un joueur. 
  • Juraj Slafkovsky et Filip Mesar sont exemptés de cette règle puisqu’ils ont été repêchés en première ronde. 
  • Les joueurs qui n’ont pas disputé la rencontre de vendredi, Juraj Slafkovsky, Jan Mysak, Justin Barron et Arber Xhekaj seront de la rencontre de dimanche. Les joueurs qui sont plus susceptibles d’être invités au camp d’entraînement la semaine prochaine vont disputer deux des trois matchs du tournoi des recrues. C’est du moins le plan. Kaiden Guhle disputera la rencontre de dimanche, sa première du tournoi et sera aussi invité au camp d’entraînement. 
  • Owen Beck a connu encore une fois une excellente rencontre. Il a très peu de faille dans son jeu, il gagne d’ailleurs la grande majorité de ses mises en jeu, et continue de gagner des points. 
  • Buffalo se prépare depuis plusieurs jours déjà pour le match du Lundi soir dans la NFL alors que les Titans sont les visiteurs. Les enfants iront seulement à l’école en matinée lundi et devront retourner à la maison par la suite pour permettre aux parents de se diriger au stade des Bills et de profiter des tailgates.