Crédit : AFP

LNH

«Ultimement, dans mon cœur...» -Dylan Larkin

Publié | Mis à jour

Le joueur de centre américain Dylan Larkin, qui pourrait atteindre l’autonomie complète en 2023, ne se voit pas dans les couleurs d’une autre formation de la Ligue nationale de hockey que celles des Red Wings de Detroit.

Âgé de 26 ans, le pivot écoulera cette saison la dernière campagne d’un pacte lui rapportant 6,1 millions $ annuellement. Il a confirmé au réseau Sportsnet avoir entamé des négociations de contrat avec le directeur général de la formation du Michigan, Steve Yzerman.

«Nous sommes en discussions. Nous négocions beaucoup et nous nous renvoyons la balle. Ultimement, dans mon cœur, c’est [à Detroit] que je veux être, a mentionné Larkin. Je ne me vois pas évoluer avec une autre équipe. Les négociations progressent. Je ne peux pas en dévoiler davantage, mais je veux être ici.»

Après avoir connu une pénible saison 2020-2021, au cours de laquelle il n’a amassé que 23 points en 44 rencontres, l’ancien choix de premier tour en 2014 a retrouvé ses lettres de noblesse la campagne dernière. Épaulé par l’éclosion des jeunes Lucas Raymond, Moritz Seider et Tyler Bertuzzi, Larkin a mené les siens avec 69 points en 71 parties. Il a toutefois vu sa saison être écourtée par une blessure et une opération aux muscles abdominaux, mais il assure qu’il sera fin prêt pour le camp d’entraînement.

Un avenir prometteur

Depuis le début de sa carrière dans le circuit Bettman, en 2015, Larkin n’a goûté au hockey des séries éliminatoires qu’à une reprise... à son année recrue. Les Wings avaient alors subi l’élimination dès le premier tour face au Lightning de Tampa Bay.

Le mouvement jeunesse des hommes de Derek Lalonde, ainsi que l’addition des vétérans Andrew Copp, David Perron, Ville Husso et Ben Chiarot, laissent toutefois présager de belles choses au Little Caesars Arena.

«Je crois effectivement que nous n’avons jamais été aussi près [d’une participation en séries]», a conclu Larkin.

Le capitaine des Red Wings aura le gros bout du bâton dans ses négociations avec Yzerman puisqu’il bénéficie d’une clause de non-échange. Rappelons que Larkin a changé d’agent en mai dernier et s’est joint à l’agence CAA, dirigée par Pat Brisson.