Crédit : AFP

LNH

David Pastrnak se prononce sur son avenir

Publié | Mis à jour

Libre comme l’air à la fin de la prochaine saison, David Pastrnak tient à rester un membre des Bruins de Boston dans le futur. Des pourparlers pour une prolongation de contrat entre les deux camps ont été amorcés.

Le Tchèque a passé les huit premières campagnes de sa carrière avec les Bruins, qui l’ont sélectionné avec leur premier tour de parole du repêchage de 2014. Selon lui, il est rapidement devenu l’un des meilleurs francs-tireurs de la Ligue nationale de hockey (LNH) grâce à l’organisation.

«Cette ville m’a donné la chance de devenir le joueur que je suis, l’humain que je suis, a confié Pastrnak aux médias, vendredi. L’organisation de Boston a joué un grand rôle pour moi. J’étais un garçon quand je suis arrivé et maintenant, je suis un homme. Ainsi, ça me rend très heureux. [...] C’est un honneur de porter ce chandail.»

L’ailier droit de 26 ans le rend bien aux Bruins, lui qui fait des flammèches depuis des années avec Patrice Bergeron et Brad Marchand. Il a amassé 504 points en 510 rencontres jusqu’ici et il affiche une moyenne de plus d’un point par match en séries éliminatoires.

Son équipe, dont le directeur général Don Sweeney, n’a pas besoin de davantage d’arguments pour offrir un nouveau pacte à Pastrnak. Son contrat de six ans et 40 millions $, pour une moyenne par saison de 6,67 millions $, viendra à échéance en 2023.

«Je sais qu’il y a eu des contacts entre “Sweens” et mon agent, a-t-il mentionné. C’est pour ça que nous avons des agents, c’est pour que le joueur reste concentré.»

Conditions gagnantes

Pastrnak prévoit être au sommet de sa forme pour le début de la saison régulière. Quelques petits pépins physiques ont affecté ses dernières campagnes, mais il montre une constance impressionnante. En 2019-2020, il a établi un sommet avec 95 points, dont 48 buts, ce qui lui a valu le trophée Maurice-Richard.

«Je n’ai pas connu d’été normal depuis plusieurs années et mon objectif principal était d’être prêt pour la saison, physiquement et mentalement. Ce n’est pas toujours facile, mais cette année, ma motivation est dans le tapis. Il y a quelques années, j’ai eu une opération à la hanche et j’ai eu d’autres trucs l’an dernier», a-t-il confié.

Le retour à Boston de son grand complice David Krejci lui fera aussi du bien. Ils ont joué ensemble au Championnat du monde de hockey et voilà qu’ils pourront de nouveau combiner leurs efforts dans la LNH.

«C’est l’un des moments forts de ma saison. Il m’a redonné le plaisir de jouer au hockey. En allant au Mondial, c’est un peu ce que je cherchais. Nous sommes des amis proches et je suis très heureux qu’il soit de retour», a expliqué Pastrnak.