Crédit : MARTIN ALARIE / AGENCE QMI

Football universitaire RSEQ

Carabins: un adversaire «affamé»

Publié | Mis à jour

C’est au cœur d’une série de deux victoires que le Vert & Or de Sherbrooke se présentera au Complexe sportif Claude-Robillard pour y affronter les Carabins de l’Université de Montréal.

Les Carabins et le Vert & Or ont rendez-vous ce soir et le duel sera présenté sur la chaîne TVA Sports et TVA Sports Direct, dès 19h.

L’équipe de l’Estrie ne cesse d’impressionner depuis quelques semaines, ayant défait les Stingers de Concordia et les Redbirds de McGill. Le Vert & Or a d’ailleurs connu du succès malgré la perte de deux quarts-arrière, comme l’a souligné l’entraîneur-chef des Carabins, Marco Iadeluca.

«Ils jouent du bon football, surtout si on considère qu’ils ont perdu leur quart-arrière partant. Ce n’est pas une situation évidente, mais ils réussissent à bien performer», a-t-il dit à quelques jours du duel.

«C’est une équipe affamée qui s’en vient ici. Je m’attends à une grosse partie et nous devrons être prêts.»

En effet, Anthony Robichaud n’a pas encore joué pour des raisons médicales, tandis que Zachary Cloutier s’est blessé le 3 septembre Le joueur de première année Charles Picard a pris la relève et livre la marchandise jusqu’à maintenant.

Toujours des défis

Sur papier, les Bleus représentent toutefois une bien meilleure formation que leurs prochains adversaires. Iadeluca ne tient cependant rien pour acquis.

«Nous respectons tous nos adversaires. Le calibre est tellement meilleur dans notre circuit qu’il y a quelques années. Tout le monde peut aspirer à la victoire. La seule manière de passer à travers ça, c’est de se concentrer sur ton équipe.»

Unique formation du circuit québécois toujours invaincue en 2022, les Carabins sont également les doubles champions en titre de la coupe Dunsmore. Être dans cette situation amène une certaine adversité, selon le receveur de passes Alexandre Jones Dudley.

«Avec la réputation que nous avons, nous savons que toutes les équipes donnent leur 110 % contre nous et ce ne sera pas différent avec Sherbrooke», a affirmé le joueur de deuxième année.

Rien de parfait

Comme le répète Iadeluca régulièrement, les Carabins préfèrent plus se concentrer uniquement sur eux-mêmes que sur leurs rivaux. Le pilote ne cache d’ailleurs pas être insatisfait des performances de son attaque depuis le début de la campagne. La semaine dernière, cette unité n’a pas été en mesure de trouver la zone payante contre le Rouge et Or de l’Université Laval.

«Nous voulons être meilleurs de semaine en semaine. Pour ce faire, nous mettons l’accent sur toutes les phases du jeu que nous n’avons pas aimées la semaine précédente», a indiqué Iadeluca, qui souhaite voir son attaque inscrire des points contre le Vert & Or.

«Il y a eu de petites erreurs de notre part et nous n’allons pas nous apitoyer sur notre sort. Nous n’avons peut-être pas inscrit de touché, mais nous avons connu d’excellentes séquences en attaque», a pour sa part exprimé Jones Dudley, qui préfère visiblement voir le verre à moitié plein.