Crédit : AFP

Tennis

Roger Federer: les moments marquants de sa carrière impliquant le Canada

Publié | Mis à jour

En se remémorant l’illustre carrière du tennisman Roger Federer, qui a annoncé sa retraite jeudi, ses nombreuses victoires en sol anglais, à Wimbledon, ou encore ses duels légendaires contre un certain Espagnol (Rafael Nadal) ou un Serbe (Novak Djokovic) font immédiatement surface. Le Suisse a toutefois eu plusieurs grands moments en sol canadien ou même contre un joueur de l'unifolié.

Voici quelques-uns de ces moments marquants :

- Peu de succès à Montréal...

L’athlète aujourd’hui âgé de 41 ans a fait les frais de deux finales à l’Omnium Banque Nationale lorsque le volet masculin était de passage à Montréal. Le Suisse n’a toutefois jamais été en mesure de compléter l’un de ces deux duels avec le trophée remis au champion entre les mains. La première fois, en 2007, Federer s’est battu du mieux qu’il a pu contre Djokovic, forçant même la tenue de deux bris d’égalité. Il s’est toutefois avoué vaincu en trois manches de 7-6 (2), 2-6 et 7-6 (2). Dix ans plus tard, Federer a de nouveau eu la chance de conquérir le public montréalais, mais l’Allemand Alexander Zverev s’est mis sur sa route au match ultime, l’emportant 6-3 et 6-4.

- ... mais plus à Toronto

L’histoire est différente quand le Suisse atteignait la finale en sol ontarien. À chacune de ses deux premières présences en finale de l’événement, en 2004 et en 2006, il a eu le dessus. La première fois, il a eu le meilleur sur l’Américain Andy Roddick en deux manches de 7-5 et 6-3, tandis qu’il a eu besoin de trois manches (2-6, 6-3 et 6-2) la seconde fois pour défaire le Français Richard Gasquet. Federer a mis un terme à sa carrière avec six apparitions en finale à l’Omnium Banque Nationale, lui qui a aussi atteint le match ultime en 2010 et 2014. Il n’a toutefois pas eu le même succès qu'à ses deux premières fois à Toronto, baissant pavillon devant Andy Murray et Jo-Wilfried Tsonga.

- Auger-Aliassime défait son idole

Félix Auger-Aliassime n’a jamais caché que le Suisse était son idole de jeunesse. Avant que celui-ci prenne sa retraite, le jeune Québécois a eu la chance non seulement de jouer un match contre lui, mais aussi de le vaincre. En 2021, à Halle, le représentant de l’unifolié ne s’est pas laissé abattre après avoir perdu la première manche 6-4. Il a rebondi et a enlevé les deux sets suivants au compte de 6-3 et 6-2 pour défaire Federer sur une surface gazonnée. «J’ai toujours voulu jouer contre lui avant qu’il ne prenne sa retraite, avait d’ailleurs expliqué Auger-Aliassime, à l’époque. Mais je ne pensais pas que ça arriverait un jour. Jamais j’aurais aussi cru pouvoir atteindre son niveau de jeu. C’est un honneur de m’être retrouvé devant lui pendant un vrai match.»

- Privé d’un titre du Grand Chelem par Raonic?

Avec 20 titres du Grand Chelem en carrière, Federer est considéré par plusieurs comme le G.O.A.T [Greatest of All Time (le meilleur de tour les temps)]. Le Suisse aurait bien pu en ajouter un 21e à la liste si ce n’était pas d’un certain Canadien nommé Milos Raonic. Au terme d’une longue bataille en cinq sets en demi-finale, le représentant de la feuille d'érable est celui qui a accédé à la finale, où il s’est toutefois avoué vaincu face au Britannique Andy Murray. Federer a toutefois pris sa revanche l’année suivante, lorsqu’il a montré la porte de sortie à Raonic en quart de finale, en route vers son huitième et dernier titre au All England Club.