Crédit : Eric Bolte-USA TODAY Sports

CF Montréal

Le CF Montréal face à une équipe désespérée

Publié | Mis à jour

Le Revolution de la Nouvelle-Angleterre pourrait être un adversaire dangereux pour le CF Montréal, samedi au Gillette Stadium, puisqu’il n’a plus rien à perdre dans son sprint vers les éliminatoires.

Les champions de la saison régulière en 2021 sont pour l’instant à l’extérieur du portrait, mais ils n’ont que trois points de retard sur le Crew de Columbus, qui occupe le septième échelon.

Les «Revs» n’ont toutefois qu’une seule victoire à leurs sept derniers duels. L’entraîneur-chef Bruce Arena a d’ailleurs été très critique envers son groupe, arguant qu’il ne méritait pas d’être en éliminatoires.

«S’il l’a dit, c’est qu’il le pensait, a réagi jeudi en conférence de presse le pilote du CF Montréal, Wilfried Nancy. J’ai vu les matchs et effectivement, l'équipe aurait pu mieux faire. Je comprends la réaction du coach. En général, quand un entraîneur dit ça, au match d’après, ils vont arriver forts.»

Les probabilités sont minces, mais il est toujours possible pour le Revolution de se qualifier. Le Bleu-Blanc-Noir, qui connait beaucoup de succès sur les terrains adverses, devra être vigilant puisque ses adversaires joueront avec l’énergie du désespoir.

«Ils ont toujours une chance de jouer leurs cartes pour les éliminatoires, même si ça va être difficile. On s’attend à un match difficile, bien entendu, comme tous les matchs. C’est sûr que les joueurs vont en faire beaucoup plus, ils vont courir beaucoup plus», a soutenu Nancy.

Il importera donc à son groupe de marquer le premier pour voir la réaction de l’équipe locale, a-t-il ajouté.

Un joueur exemplaire

Si à première vue les trois derniers matchs de la saison semblent sans enjeux maintenant que le CF Montréal s’est assuré de disputer un duel éliminatoire à la maison, ces dernières rencontres seront cruciales pour le momentum. La deuxième place au classement dans l’Est serait aussi le meilleur résultat de l’histoire du club.

Nancy aura ainsi besoin de tous ses joueurs, même ceux qui jouent moins. Un de ceux-là est le défenseur latéral droit Zachary Brault-Guillard, le nouvel homme des grandes occasions, qui a marqué à ses deux derniers matchs.

«C’est tout à son honneur, car il savait qu’il allait y avoir de la compétition à cette position, a mentionné l’entraîneur. Il a énormément de respect pour Alistair [Johnston]. En même temps, ça lui a permis de progresser. Zach, il a passé un cap. Même s’il n’a pas beaucoup joué, je ne suis pas surpris qu’il fasse bien quand il rentre.»

Le Québécois garde une bonne attitude à l’entraînement et il est en confiance, comme le prouve son but pour la qualification, vendredi dernier contre le Crew, qui a été inscrit sur une frappe audacieuse. Son moral est bon même s’il doit jouer les seconds violons derrière Johnston.

«On verra pour la suite, mais déjà, ce qui m’importe c’est qu’il accepte son rôle, dans le bon sens du terme. [...] Zach a aidé l’équipe à se qualifier, et ça, c’est la plus belle victoire pour lui, et je suis très fier de ça», a rappelé Nancy.

- La chaîne TVA Sports diffusera la partie de samedi soir.