Crédit : AFP

NFL

NFL: vent de renouveau chez les Chiefs

Publié | Mis à jour

Même si les Chiefs ont gagné le championnat de leur division lors des six dernières saisons, certains doutes planaient à la suite de changements importants, dont le départ du receveur Tyreek Hill. Cette équipe semble avoir toutefois le don de se renouveler.

Même si l’équipe qu’on verra jeudi soir à l’œuvre face aux Chargers repêche constamment parmi les derniers, elle continue de dénicher des joueurs qui peuvent contribuer rapidement à toutes les phases du jeu. 

Face aux Cardinals, dimanche, les Chiefs ont vu plusieurs recrues s’affirmer.

À l’attaque, le porteur de ballon Isiah Pacheco, un lointain choix de septième ronde, a montré son potentiel explosif en étant le meneur des siens au sol, avec 62 verges et un touché. Il a gagné quatre premiers jeux et grugé 5,2 verges par portée.

Le receveur Skyy Moore, choisi en deuxième ronde, n’a pris part qu’à 19 % des jeux offensifs, mais il a gagné 30 verges sur l’unique passe où il a été ciblé. On devrait le voir davantage au fil de la saison. Il a joué de plus un rôle clé sur les unités spéciales, grâce à 41 verges sur quatre retours de dégagement.

En défense, le demi de coin Trent McDuffie, choisi avec l’un des deux choix de première ronde au dernier encan, a brillé à ses débuts avant de se blesser à la jambe. Il a couvert les receveurs face à lui au point où aucune passe n’a été lancée dans sa direction.

Avec leur autre choix de premier tour, les Chiefs ont mis la main sur l’ailier défensif George Karlaftis, qui a appliqué six pressions. À travers toute la NFL, seul le dangereux Maxx Crosby (Raiders) a fait mieux avec sept pressions.

Un autre choix de septième ronde, le demi de coin Jaylen Watson, n’a pas mal paru quand il a été appelé à frapper en relève de McDuffie. Bref, toute une cuvée en perspective pour les Chiefs !

Une tendance

En outre, les Chiefs ont su renouveler, l’an dernier, leur banque de talent avec le centre Creed Humphrey, le garde Trey Smith et le secondeur Nick Bolton, trois partants de qualité. Grâce à deux bonnes années au repêchage, une organisation qui doit verser de faramineux salaires à ses vétérans peut rester bien plus facilement au sommet.

Face aux Chargers, la tâche ne s’annonce pas évidente. J’ai même favorisé les Chargers pour le titre de division en fin d’année, mais, pour l’instant, dur de miser contre Kansas City. Les Chiefs sont 11-2 à leurs 13 derniers matchs à heure de grande écoute et ils n’ont pas perdu à leurs six derniers matchs d’ouverture à la maison. Patrick Mahomes, en septembre, montre un dossier de 12-2, avec 49 passes de touché.