Crédit : AFP

NFL

NFL: un casque de protection qui fait effet

Publié | Mis à jour

Les cas de commotions cérébrales dans la NFL ont diminué par plus de 50% lors des camps d’entrainement pour les joueurs qui devaient obligatoirement porter un casque muni d’une coque souple, communément appelé "Guardian Caps".

C’est du moins ce qu’a révélé le circuit Goodell, mercredi, après avoir fait une comparaison entre le nombre de cas rapportés en 2022 et la moyenne de cas dénombrés lors des trois dernières années.

C’est la première fois que la NFL implémente une telle réglementation pour la protection des joueurs évoluant à une position plus à risque de recevoir de multiples contacts à la tête, soit les joueurs de ligne offensive et défensive, les secondeurs et les ailiers rapprochés. Cette nouvelle règle a d’ailleurs dû être respectée dès le premier jour du camp d’entraînement et jusqu’au deuxième match préparatoire de chaque équipe.

La meilleure ligue de football nord-américaine a ainsi prélevé 11 cas de commotion cérébrale durant cette période, pour les joueurs visés, contre une moyenne de 23 cas durant la même période, lors des trois saisons précédentes.

«Les résultats de la coque souple ont surpassé nos attentes en terme de réduction de cas de commotions cérébrales», a d’ailleurs fait valoir le vice-président exécutif des communications et des affaires publiques de la NFL, Jeff Miller, par voie de communiqué.

Malgré les résultats encourageants de la coque souple, plusieurs athlètes s’en étaient plaints, entre autres en raison du fait que les coques étaient trop souvent mal ajustées ou de la mauvaise grandeur de ces dernières. La NFL compte d’ailleurs travailler conjointement avec l’Association des joueurs afin de récolter les réactions des joueurs, des entraîneurs et des préposés à l’équipement.

«Nous souhaitons obtenir le plus de commentaires possibles avant d’être prêt à prendre un engagement pour la prochaine saison», a ajouté Miller.