Crédit : AFP

MLB

Mike Trout y pensait trop

Publié | Mis à jour

C’est probablement parce qu’il pensait trop à égaler le record du baseball majeur de la plus longue séquence de matchs avec au moins une longue balle que Mike Trout n’y est pas arrivé.

Voilà du moins l’analyse du joueur-vedette des Angeles de Los Angeles.

«Je ne vais pas vous mentir. J’y ai pensé, c’est sûr. Tout le monde m’envoyait des messages textes. Vous [les médias] me posiez un tas de questions. C’était difficile de ne pas avoir ça en tête», a-t-il affirmé mardi soir, après que sa série de succès eut pris fin dans une défaite de 3 à 1 contre les Guardians à Cleveland.

Trout avait précédemment étiré les bras dans sept parties de suite. Le record des ligues majeures est de huit matchs consécutifs et appartient à trois joueurs, soit Ken Griffey fils (1993), Don Mattingly (1987) et Dale Long (1956).

Le voltigeur de 31 ans n’a pas été en mesure d’obtenir un seul coup sûr pendant le duel contre les Guardians. Il a avoué que sa séquence de circuits l'a hanté particulièrement à sa dernière présence au bâton en huitième manche. Il a finalement frappé un ballon au cours de celle-ci.

«C'est la nature des choses, je suppose, a-t-il dit. Quand je pense au circuit, ce n’est pas une bonne chose, comme vous l'avez vu. J'ai pourchassé quelques lancers et j'ai trop amplifié mes mouvements. J’imagine que je dois commencer une nouvelle séquence.»