Crédit : PHOTO COURTOISIE/ CF MONTRÉAL

CF Montréal

CF Montréal: une démarche prudente vers le soccer féminin

Publié | Mis à jour

Le chantier du CF Montréal appuyé par la nouvelle direction va fort bien dans les derniers mois et le club commence à paver une nouvelle avenue: celle vers le soccer féminin.

Le 4 septembre dernier, des jeunes filles de 13 et 14 ans sont devenues les premières à porter l’uniforme bleu-blanc-noir pour le match des étoiles féminines organisé au Stade Saputo. Le tout leur a visiblement donné des idées, puisque deux jours plus tôt, le Club de Foot avait procédé à l’embauche d’Amy Walsh à titre de collaboratrice de l’Académie.

Les objectifs de l’ancienne internationale canadienne sont clairs : créer un plan pour ajouter un volet féminin aux écoles du CF Montréal. Les discussions avec les partenaires sont déjà en cours, a affirmé Patrick Leduc en entrevue.

«On s’est regardé dans le miroir, ici au club, dans la dernière année. On a une Académie qui offre de belles opportunités aux garçons et on veut être le centre ou le phare du soccer au Québec, mais on l’est juste pour la moitié de la population. Ça, c’est un problème. Si on veut être inclusif, il faut qu’on passe de la parole aux actes», a soutenu le nouveau directeur de la culture soccer et des relations avec les parties prenantes de l’équipe.

Collaboration avec Soccer Québec

Pour l’instant, le CF Montréal progresse à tâtons. La contremaîtresse du projet, Walsh, échange avec Soccer Québec afin que les deux organisations puissent travailler main dans la main.

On ne veut pas affaiblir les programmes déjà en place, ni nuire à l’écosystème du soccer féminin au Québec ou au Canada.

«Ce genre d’intégration doit se faire de la bonne façon, a affirmé Leduc. Plutôt que de se précipiter et construire quelque chose qui pourrait affaiblir une structure qui existe déjà, je pense que ça vaut la peine de prendre le temps d’intégrer le projet de soccer féminin dans notre Académie.»

Le Programme Excel Féminin (PEF), anciennement le Centre de haute performance du Québec, est l’un de ces projets qui fonctionnent bien du côté de Soccer Québec.

«Une discussion [qui pourrait avoir lieu], c’est de se rapprocher du Programme Excel et éventuellement, même de l’intégrer à l’Académie ou au moins de travailler en partenariat avec eux», a révélé l’ancien milieu de terrain.

«À la fin, l’objectif est que ce soit meilleur que ce qui a été offert jusqu’à maintenant», a ajouté Leduc.

Faire rayonner le Québec

Pour Walsh, le CF Montréal a fait un pas dans la bonne direction, ne serait-ce qu’en annonçant publiquement ses intentions. La native de Saint-Bruno a effectué plus d’une centaine d’apparitions dans le maillot de l’équipe nationale et voit ici une belle occasion de faire briller le Québec sur la scène canadienne.

«C’est de continuer de créer des opportunités pour elles, pour faire progresser le niveau canadien et garder les Canadiennes dans l’élite mondiale, bâtir quelque chose de professionnel dans leur cour», a-t-elle mentionné, lorsque questionnée sur ses objectifs avec l’équipe.

Un volet féminin à l’Académie pourrait être un tremplin pour le développement des joueuses et les rendre plus attrayantes à l’international, grâce à une structure qui a fait ses preuves du côté masculin.

Les questions sont encore nombreuses dans ce dossier. Par exemple, dans quelle ligue joueraient les adolescentes? Un cas à la fois pour Leduc, qui aimerait voir ce plan se concrétiser dans un avenir rapproché.

«Je ne suis pas en train de dire que ça va arriver dans 10 ans. Ce sera plus tôt que ça, mais on n’est pas au moment où on va lancer une équipe permanente. Ça va venir», a-t-il promis.