Crédit : AFP

LNH

Connor McDavid ramène les Oilers sur terre

Publié | Mis à jour

Les Oilers d’Edmonton ont progressé en 2021-2022 et devraient constituer une menace dans l’Association de l’Ouest cette saison, mais leur attaquant-vedette Connor McDavid prévient qu’il faudra éviter de nager dans l’excès de confiance.

Deuxièmes dans la section Pacifique durant le calendrier régulier, les Oilers ont bien fait dans les deux premières rondes en défaisant les Kings de Los Angeles et les Flames de Calgary, avant de subir le balayage aux mains de l’Avalanche du Colorado. Certes, ils ont réalisé leur plus long parcours éliminatoire depuis leur présence en finale de la Coupe Stanley 2006, sauf que McDavid a encore en mémoire certaines déceptions.

En 2017, les siens avaient atteint le deuxième tour et plusieurs s’attendaient à les voir se distinguer. Toutefois, il n’en fut rien et ils ont été exclus des séries deux fois d’affilée.

«Comparativement à 2017, on a seulement gagné un match de plus, a mentionné le capitaine du club, tel qu’indiqué par le site NHL.com. Nous avons encore un long chemin à parcourir et nous le savons. Ça prend la contribution de chaque gars et il en sera ainsi toute la campagne.»

Si tout le monde y met du sien, la capitale albertaine pourrait-elle célébrer sa première coupe depuis le printemps 1990? Rien n’est garanti, sauf que le numéro 97 s’inspire des champions en titre.

«Regardez un peu le Colorado. Ils ont subi beaucoup de blessures et il y a eu plusieurs éléments contre eux. Ils ont tout fait pour obtenir du succès et à la fin, ils se sont hissés au sommet. Ça prend chaque joueur, une organisation complète pour y parvenir», a-t-il souligné.

La pression

De nombreux observateurs croient que l’équipe de McDavid terminera parmi les meilleurs clubs de la Ligue nationale. La pression sera au rendez-vous et davantage en séries. Il s’agira particulièrement de ne pas décevoir, autant en saison régulière qu’en éliminatoires.

«Il y a pas mal d’attentes cette année, dans le vestiaire et à l’extérieur. L’an passé a représenté un pas en avant, mais il faut recommencer à zéro en bâtissant sur nos derniers accomplissements. Rien ne vient gratuitement dans cette ligue, nous le savons bien», a-t-il dit.