Canadiens de Montréal

«Weber m'a dit qu'il me croyait prêt» -Nick Suzuki

Publié | Mis à jour

Peu de temps après l’annonce de sa nomination à titre de 31e capitaine de l’histoire des Canadiens de Montréal, Nick Suzuki a accordé une généreuse entrevue à notre collègue Renaud Lavoie. 

Sans surprise, le jeune homme de 23 ans s’est montré très reconnaissant envers la confiance que lui ont témoigné ses patrons. 

«Ça veut dire beaucoup pour moi. De constater la perception positive que la direction a à mon endroit, c’est gros. Ce n’est rien de moins qu’un honneur. Je mentirais si je disais que cette annonce n’était pas un rêve réalisé.»

Le no 14 est également revenu sur le processus ayant mené à sa nomination. Suzuki avait confié en matinée avoir été approché quant au capitanat il y a environ deux mois. 

«J’ai eu envie de dire oui dès le départ, mais j’ai voulu y réfléchir pour des raisons évidentes. J’ai eu plusieurs échanges avec des gens de mon entourage, dont Shea Weber. Il m’a dit qu’il me croyait prêt et cela m’a donné beaucoup de confiance.»

Mais le pivot droitier a-t-il véritablement hésité avant d’accepter? Sa réponse est assez évocatrice.

«Quand Martin est arrivé avec l’équipe, il m’a donné de plus grandes responsabilités au niveau du leadership et je crois avoir bien fait. J’ai confiance en mes aptitudes de leader et je serai très bien entouré dans le vestiaire.»

Voyez l’entrevue complète en vidéo principale.