Canadiens de Montréal

Le CH a suivi la tendance de la LNH

Publié | Mis à jour

Nick Suzuki est devenu le plus jeune capitaine de l’histoire du Canadien, lundi. Lorsqu’on regarde les autres équipes, on ne peut pas dire que les dirigeants du Tricolore ont été avant-gardistes. Ils ont simplement suivi la tendance des dernières années dans la LNH.  

Suzuki est âgé de 23 ans. Avec sa nomination, il permet au Canadien de sortir de son conservatisme habituel. On ne tiendrait pas le même discours s’il était avec une autre formation. On dirait que c’est naturel. 

Au cours des dernières saisons, on a assisté à plusieurs nominations du même type aux quatre coins de la LNH. Chez les Oilers d’Edmonton, les Penguins de Pittsburgh, l’Avalanche du Colorado et plusieurs autres formations, ils n’ont pas hésité à donner le titre de capitaine à leur meilleur joueur même s’il était très jeune. 

Les Connor McDavid, Sidney Crosby et Gabriel Landeskog ont tous reçu le «C» même s’ils n’avaient pas encore 20 ans. 

Pour chaque joueur, leur formation souhaitait poser un jalon important pour le futur. Un morceau important de leur fondation. La pierre angulaire de leur reconstruction. 

En même temps, c’était un message important lancé à leurs partisans, leurs partenaires financiers et au reste de la LNH. 

Est-ce qu’on peut mettre le nom de Suzuki avec ces trois noms ? Pas pour le moment. Pour le faire, il devra cumuler les saisons productives tout en faisant du Canadien, une formation de premier plan dans le circuit Bettman. 

Suzuki a du pain sur la planche, mais le défi ne lui fait pas peur. Il a déjà prouvé à plusieurs niveaux qu’il pouvait être le meneur d’une équipe. 

Similaire à Barkov

Lorsqu’il a appris la nouvelle, le défenseur Michael Matheson a eu l’impression de revivre le jour de la marmotte. 

En 2018, au moment où il évoluait avec les Panthers de la Floride, le Montréalais avait assisté à la nomination d’Aleksander Barkov au poste de capitaine. 

À ce moment-là, le Finlandais avait obtenu le titre à l’âge de 23 ans comme Suzuki. À l’instar de l’attaquant du Canadien, il avait beaucoup appris les rudiments de ce boulot avec les vétérans des Panthers lors des saisons précédentes. 

«Les deux ont été nommés à un jeune âge. Ce sont deux gars spéciaux, a expliqué Matheson. Ce sont deux gars qui étaient établis dans la ligue depuis quelques années lorsqu’ils ont été nommés. 

“Les deux gardes ont la maturité nécessaire pour faire ce boulot. C’était le cas pour Barkov et c’est ce que je vois de Nick depuis que je suis arrivé. 

‘Ça va prendre un peu de temps à Nick pour trouver ses repères dans ce rôle-là spécialement parce qu’il évolue à Montréal. C’est un peu différent. De ce que je connais de Nick, il est prêt pour ce rôle.’

Les plus jeunes capitaines de l’histoire de la LNH

  • Brian Bellows, North Stars du Minnesota: 19 ans et 131 jours
  • Connor McDavid, Oilers d’Edmonton: 19 ans et 266 jours
  • Gabriel Landeskog, Avalanche du Colorado: 19 ans et 286 jours
  • Sidney Crosby, Penguins de Pittsburgh: 19 ans et 297 jours
  • Vincent Lecavalier, Lightning de Tampa Bay: 19 ans et 315 jours
  • Jonathan Toews, Blackhawks de Chicago: 20 ans et 80 jours
  • Steve Yzerman, Red Wings de Detroit: 21 ans et 151 jours
  • Jim Schoenfeld, Sabres de Buffalo: 21 ans et 362 jours
  • Nico Hischier, Devils du New Jersey: 22 ans et 47 jours