Canadiens de Montréal

CH: «Le poste de deuxième gardien est ouvert»

Publié | Mis à jour

Cayden Primeau était le dernier joueur de l’organisation toujours sans contrat lorsque Kent Hughes lui a consenti une entente de trois saisons, jeudi dernier.  

Se faisant, le Canadien se retrouve désormais avec trois gardiens aptes à jouer, dont un salaire de la LNH est garanti. Si le poste de gardien numéro un revient immanquablement à Jake Allen, on peut s’attendre à une lutte pour le rôle de second.

«Cayden, c’est un excellent jeune gardien. Il a connu de bonnes séries (à Laval) l’année passée, a convenu Samuel Montembeault. Ça va être une bonne lutte, mais je m’entends super bien avec lui, donc ce sera une lutte amicale.»

Toutefois, de Primeau et Montembeault, c’est ce dernier qui part avec une longueur d’avance. Le fait qu’il doive passer par le ballottage avant d’être cédé dans la Ligue américaine, contrairement au jeune Américain, jouera assurément dans la balance. 

«Le poste de deuxième gardien est ouvert. L’an passé, j’ai joué l’année au complet. Je suis un vétéran de deuxième année. Mais il n’y a rien de garanti, je dois arriver prêt au camp.»

C’est d’autant plus vrai que les statistiques du Bécancourois n’avaient rien d’éloquent. En 38 présences devant le filet (8-18-6), il a maintenu une moyenne de buts alloués de 3,77 et un taux d’efficacité de ,891.

À sa défense, il faut rappeler que tous les joueurs du Rocket de Laval sous contrat avec le Tricolore ont disputé au moins un match dans la LNH, à l’exception de Jean-Sébastien Dea. Ce qui a rendu l’équipe plutôt déficitaire en termes de calibre à plusieurs occasions.

De plus, il a disputé plusieurs rencontres en dépit d’une blessure à un poignet droit, blessure qui a nécessité une opération au début du mois de mai.