Crédit : AFP

NFL

Aaron Rodgers prône la patience

Publié | Mis à jour

Défaits par les Vikings du Minnesota d’entrée de jeu, dimanche, les Packers de Green Bay ont connu plusieurs ratés, particulièrement en attaque.

L’unité dirigée par le quart-arrière Aaron Rodgers n’a inscrit qu’un touché dans un revers de 23 à 7. Le détenteur des deux derniers titres du joueur par excellence de la NFL a réussi 22 de ses 34 passes tentées pour 195 verges. Il a aussi lancé une interception.

Le vétéran de 38 ans a cependant été victime d’un manque de production de ses jeunes receveurs de passes. En début de match, Christian Watson a notamment échappé un relais qui aurait pu être un majeur de 75 verges. Romeo Doubs, un autre joueur de première année, n’était quant à lui pas en symbiose avec son pivot.

«Nous devons être patients avec ces gars-là, car ils sont très jeunes, a affirmé Rodgers, dont les propos ont été rapportés par le réseau CBS Sports. Ils vont échapper des ballons. J’ai détesté voir ça à notre première séquence à l’attaque, mais il va y avoir des ratés.»

Il s’agit par ailleurs de la deuxième saison consécutive où les Packers livrent une contre-performance en lever de rideau. En 2021, ils avaient baissé pavillon 38 à 3 contre les Saints de La Nouvelle-Orléans.

«Ça fait deux ans de suite que nous n’avons pas l’air d’être prêts à notre premier duel, a dit l’entraîneur-chef Matt Lafleur. Certes, nous allons faire un examen complet et apporter les corrections nécessaires.»

La bonne nouvelle pour les Packers, c’est qu’ils ont été capables de renverser la vapeur en 2021 et conclure leur saison régulière au sommet de la section Nord de l'Association nationale, et ce, en vertu d’un dossier de 13-4.