Crédit : AFP

Circuit LIV Golf

Couronné, Shane Lowry lance une flèche au circuit LIV

Publié | Mis à jour

Le sacre de Shane Lowry au Championnat BMW de la PGA, dimanche à Surrey en Angleterre, avait une signification particulière puisque l’Irlandais a dédié sa victoire aux golfeurs qui n’ont pas croqué le fruit défendu du circuit LIV.

Cette édition du tournoi du DP World Tour passera à l’histoire pour plusieurs raisons. Interrompue et écourtée en raison du décès de la reine Elizabeth II, elle a offert du golf de haut niveau... dans une ambiance tendue.

Même si Talor Gooch (67) et Patrick Reed (63), deux adhérents au circuit LIV, ont terminé dans le peloton de tête, c’est finalement un monstre à trois têtes de la PGA composé de Lowry (65), Rory McIlroy (67) et Jon Rahm (62) qui est monté sur le podium.

«Je n’ai caché cela à personne : je voulais gagner pour moi-même, mais pour tout le monde qui est resté fidèle au circuit [de la PGA], a lancé le vainqueur, dont les propos ont été rapportés par le quotidien “Evening Standard”. Cette victoire est dédiée aux bons gars.»

Lowry a été irréprochable pour mettre la main sur la cagnotte de 1,36 million $. Il n’a fauté sur aucun des 54 fanions de l’événement pour terminer seul au sommet à -17. Dimanche, il a inscrit un aigle et cinq oiselets - dont un au dernier trou, au grand dam de son ami de longue date McIlroy.

«Je crois que ç'a adouci le choc que ce soit Shane qui l’emporte, a estimé le Nord-Irlandais. Si ç’avait été quelqu’un d’autre, je ne me sentirais pas aussi confortable. C’est toujours bien de voir un ami gagner et je suis très content pour lui.»

Meneurs après 36 fanions, le Danois Soren Kjeldsen et le Norvégien Viktor Hovland se sont fait doubler au classement après avoir remis des cartes identiques de 70 (-2).

Trois Canadiennes dans le top-25

Du côté de la LPGA, les Canadiennes Brooke M. Henderson, Maude-Aimée Leblanc et Alena Sharp ont toutes terminé le Championnat Kroger Queen City au sein du top-25, dimanche à Cincinnati.

Henderson n’a toutefois pas choisi son moment pour connaître ses pires moments du tournoi. Elle n’a été en mesure d’inscrire que deux oiselets - en plus de commettre trois bogueys - et a chuté du 10e au 18e échelon, remettant une carte finale de -8.

Cela lui octroie tout de même le premier rang parmi les représentantes de l’unifolié. À deux coups derrière, Leblanc et Sharp ont toutes deux joué 71 (-2) et pris le 24e rang à égalité, elles qui ont frappé la balle 282 fois (-6) depuis jeudi.

L’Américaine Ally Ewing (-22) a pu crier victoire après avoir été sensationnelle en deuxième moitié de parcours. Sa séquence de cinq oiselets entre les 12e et 16e fanions lui a offert un avantage d’une frappe sur la vice-championne, la Chinoise Xiyu Lin (-21).

Par ailleurs, la seule autre Canadienne en lice, Maddie Szeryk, a joué 73 (+1) pour terminer la compétition au 68e échelon, à +2.