Crédit : AFP

CF Montréal

L’entraîneur du Crew est désemparé

Publié | Mis à jour

Visiblement frustré par la façon dont le match s’est conclu face au CF Montréal, vendredi, l’entraîneur-chef du Crew de Columbus, Caleb Porter, n’y a pas été avec le dos de la cuillère pour décrire la situation.

En avance 2 à 0 avec une quinzaine de minutes à faire au match, les visiteurs ont dû se débrouiller avec un joueur en moins quand Luis Diaz a écopé d’un carton rouge, à la 76e minute. Le CF Montréal n’en demandait pas autant pour niveler la marque et assurer sa place en séries éliminatoires.

«Nous sommes tous furieux avec la façon dont le match s’est terminé. Nous menions 2 à 0. Nous avons joué aussi bien que n’importe quel autre match sur la route, contre l’équipe qui, à mon avis, est la meilleure de la ligue, a mentionné Porter, émotif, après le match. Notre énergie, notre exécution, tout y était. Nous avons marqué deux buts et soudainement, on est indiscipliné et on perd un joueur. C’est ce qui a changé le match.»

Les hommes de Wilfried Nancy, eux, ont joué un peu de chance puisque leurs deux filets ont été inscrits après que le tir initial ait été dévié. Victor Wanyama a d’abord effleuré juste assez un ballon en plein vol pour tromper le gardien Eloy Room. Puis, Zachary Brault-Guillard a vu son tir ricocher sur un adversaire avant de finir sa course dans le filet adverse.

Malgré le facteur chance, Porter a louangé le travail des favoris de la foule dans le dernier quart d’heure, eux qui ont constamment tourné autour de la surface de réparation adverse. Néanmoins, il est certain qu’une telle situation n’aurait jamais eu lieu d’être sans ce carton rouge fatidique.

«Nous menons 2 à 0, à la 75e minute, à 11 contre 11, il n’y a aucune chance qu’ils remontent», a lâché l’instructeur de la formation de l’Ohio.

«Quand la poussière retombera, oui, il s’agit d’un point. Et j’ai dit aux gars qu’ils ne pouvaient pas oublier à quel point ils ont bien joué lors des 75 premières minutes, pour prendre les devants 2 à 0.

«Nous devons apprendre de nos erreurs et la leçon à retenir, c’est qu’on ne peut pas être indiscipliné et prendre un carton rouge quand on est en avance et qu’on joue contre l’une des meilleures équipes de la ligue et que les trois points sont dans la poche.»

Au centre de la course aux éliminatoires dans l’Association de l’Est, le Crew ne pourra pas s’apitoyer sur son sort trop longtemps, puisqu’il affrontera une autre équipe prétendante à participer au bal automnal, soit l’Inter Miami, mardi.

«Ça va nous prendre une journée pour nous en remettre, mais nous devons nous le faire rapidement, a conclu Porter. Nous devons laisser ça derrière nous immédiatement, parce qu’on retourne sur la route pour jouer contre [l’Inter] Miami.»