Internationaux des États-Unis

Une première pour Tiafoe en Grand Chelem

Publié | Mis à jour

L'Américain Frances Tiafoe, 26e mondial et tombeur de Rafael Nadal en huitièmes, s'est qualifié mercredi pour sa première demi-finale d'un tournoi du Grand Chelem en battant le Russe Andrey Rublev (11e) 7-6 (3), 7-6 (0), 6-4, aux Internationaux des États-Unis.

«C'est fou, remporter encore un grosse victoire (après Nadal), face à un joueur si difficile», a commenté Tiafoe avant de quitter le court Arthur-Ashe.

À 24 ans, son meilleur résultat en Majeur était un quart de finale joué en Australie en 2019. Il tentera vendredi de se hisser en finale à Flushing Meadows en affrontant l'Espagnol Carlos Alcaraz (4e) ou l'Italien Jannik Sinner (13e).

«Je me sens comme à la maison, ce court est incroyable, tout le monde me pousse, je me dois de donner le meilleur de moi-même. Je profite de ces moments, mais il reste deux matchs. Ce sera dur, laissons Alcaraz et Sinner se battre, mais je suis prêt, contre qui que ce soit.»

Contre Rublev, qui jouait son sixième quart de finale en Majeur (le 3e à New York), aucun des deux joueurs n'a cédé sa mise en jeu jusqu'à 3-3 dans le troisième set quand Tiafoe a réussi le bris puis a sauvé deux balles de bris pour se détacher 5-3.

L'Américain a servi pour le match à 5-4 et a conclu sur un as.

Sabalenka et Swiatek dans le carré d'as

Interdite de jouer à Wimbledon par représailles politiques liée à la guerre en Ukraine, la Bélarusse Aryna Sabalenka a abordé pleine d'envie et d'énergie les Internationaux des États-Unis dont elle a atteint mercredi les demi-finales et où elle attend la no 1 mondiale Iga Swiatek.

La Polonaise a défait l'Américaine Jessica Pegula (8e) 6-3, 7-6 (4) en soirée.

Sabalenka, 6e mondiale, a dominé la Tchèque Karolina Pliskova (22e) 6-1, 7-6 (4) et retrouve le dernier carré de Flushing Meadows comme l'année dernière.

Mais cette année, elle est mue par la frustration de ne pas avoir pu jouer à Wimbledon où elle avait été stoppée en demies l'an dernier par la même Pliskova.

«Lors de nos deux derniers matchs, je ne l'avais peut-être pas assez respectée, je me disais que j'étais au top. Mais aujourd'hui, je m'attendais à une rencontre longue et difficile. Elle a effectivement très bien joué, mais j'ai réussi à maintenir mon jeu à un haut niveau», a commenté la Bélarusse.

Depuis sa demi-finale à New York l'an dernier, elle n'avait plus enchaîné cinq victoires consécutives. Alors Sabalenka a tiré profit du temps libre imposé durant la quinzaine du Majeur sur gazon pour se préparer à Miami en vue de la tournée nord-américaine sur dur.

Dans le bas du tableau féminin, l'autre demi-finale opposera jeudi la Française Caroline Garcia (17e), joueuse la plus impressionnante depuis le début du tournoi mais qui n'a encore jamais joué de demie en Grand Chelem, à la Tunisienne Ons Jabeur (5e), finaliste du dernier Wimbledon.