Crédit : AFP

Internationaux des États-Unis

Tiafoe élimine Nadal

Publié | Mis à jour

Pour son retour à New York depuis son titre en 2019, Rafael Nadal est tombé de haut: l'Espagnol a été éliminé lundi dès les 8es de finale de l'US Open par l'Américain Frances Tiafoe qui a su le prendre de vitesse.

En l'absence de Novak Djokovic, interdit d'entée sur le territoire des Etats-Unis car non vacciné contre le Covid, du N.2 mondial Alexander Zverev, qui se remet d'une blessure à la cheville droite, et après l'élimination dimanche du N.1 mondial et tenant du titre Daniil Medvedev, le Majorquin était favori pour décrocher un cinquième Majeur à Flushing Meadows et porter à 23 son record de titres du Grand Chelem.

Mais il est tombé sur un Tiafoe (26e mondial) qui a joué le match de sa vie alors que lui-même a regretté de ne pas avoir pu jouer son meilleur tennis.

"Il a bien joué, il a très bien fait beaucoup de choses. De mon côté, j'ai eu mes chances, et si je veux être en quarts, je dois jouer mieux que ça", a estimé l'Espagnol de 36 ans.

"Il faut être prêt à saisir les chances qui se présentent. Et je n'en ai pas été capable. Lui a su le faire, il a joué avec la bonne détermination", a-t-il ajouté.

Nadal n'a converti que deux des six balles de break qu'il s'est procurées quand Tiafoe en a gagné cinq sur huit.

Course à trois

La défaite de Nadal laisse grande ouverte la course à la place de N.1 mondial que Medvedev va automatiquement céder le 12 septembre: l'Espagnol reste en lice, mais les chances de son compatriote Carlos Alcaraz et du Norvégien Casper Ruud, toujours en lice à New York, sont soudain montées en flèche.

Tiafoe, qui n'avait jamais dépassé les 8es de finale à l'US Open (il avait atteint les quarts en Australie en 2019), poursuit donc sa route.

"Je ne sais pas quoi dire, je n'y crois pas... J'ai joué un tennis incroyable, je ne sais pas ce qui s'est passé", a-t-il confié à chaud, sur un nuage, avant de quitter le court Arthur-Ashe où l'exploit et l'ovation du public lui avaient embué les yeux.

C'est lui qui affrontera le Russe Andrey Rublev (11e) pour une place en demies.

Après avoir dû batailler cinq sets lors du tour précédent pour écarter le Canadien Denis Shapovalov au super tie break en plus de 4h de combat, le Russe s'est débarrassé du Britannique Cameron Norrie (9e) 6-4, 6-4, 6-4.

"On a quand même joué deux heures et demie, c'est long !", a-t-il souligné, en plaisantant à moitié.

À 24 ans, il tentera pour la sixième fois de se hisser dans le dernier carré d'un tournoi du Grand Chelem, son troisième essai à New York.

Swiatek se fait peur

Cette 8e journée de l'US Open verra le phénomène espagnol, Carlos Alcaraz (4e), tenter de se qualifier pour les quarts (comme l'an dernier pour sa première participation), en affrontant le Croate Marin Cilic (17e et lauréat 2014).

Dans le tableau féminin, l'Américaine Jessica Pegula (8e) a facilement éliminé la Tchèque Karolina Pliskova (21e) 6-3, 6-2 et jouera son premier quart de finale à Flushing Meadows.

Ce sera contre la N.1 mondiale Iga Swiatek qui s'est fait peur avant de finalement battre l'Allemande Jule Niemeier (108e) 2-6, 6-4, 6-0, dans un match erratique où ont été commises au total 76 fautes directes et où ont été réalisés 12 breaks.

"C'est vraiment satisfaisant", a cependant commenté Swiatek en expliquant: "Ce sera mon premier quart de finale à New York, alors je suis vraiment fière".

La Polonaise de 21 ans, double lauréate de Roland-Garros (2020, 2022) et première représentante de son pays à atteindre ce stade à l'US Open, a été éliminée cette année en demi-finales à l'Open d'Australie.

Elle avait ensuite perdu au deuxième tour à Dubai mais, à partir du tournoi suivant, à Doha, elle a enchaîné 37 matchs sans défaite, décrochant six titres, à Doha, Indian Wells, Miami, Suttgart, Rome et Roland-Garros, jusqu'à sa chute au troisième tour à Wimbledon.