CF Montréal

Le CF Montréal, spectaculaire, dégomme le Toronto FC

Publié | Mis à jour

C’est bien connu, les duels entre le CF Montréal et le Toronto FC donnent toujours lieu à des flammèches. Dimanche, les partisans réunis au BMO Field ont davantage eu droit à un feu de joie, alors que le onze montréalais a triomphé 4 à 3.

Des émotions, du jeu physique et des buts, beaucoup de buts : voilà la recette pour un derby réussi entre deux ennemis jurés. Qui plus est, l’enjeu était grandiose pour les visiteurs, qui ont porté un coup dur aux Torontois dans leur quête de participer aux éliminatoires de la Major League Soccer (MLS). 

Les hommes de Wilfried Nancy ont une fois de plus démontré leur ineffable persévérance sur la route après avoir connu le pire début de match imaginable. Ce faisant, ils ont porté leur récolte à 52 points, éclipsant un record d’équipe de 2015 (51).

Tirant de l’arrière par deux buts après sept petites minutes, le CF Montréal s’est réajusté et a calmé le jeu devant un Toronto FC ahuri de voir son avance fondre comme neige au soleil.

«Elle est historique [cette victoire], a commenté Nancy. Je n’ai pas eu le temps de les pousser à revenir dans le match : ils l’ont fait eux-mêmes. Ils avaient à cœur de montrer que c’est une équipe (...) qui a envie de prendre du plaisir dans le jeu et dans la bataille.»

«C’était incroyable de revenir de l’arrière, a renchéri Alistair Johnston. On aurait cru que les murs se refermaient sur nous et la foule était très impliquée. Mais nous sommes une équipe difficile à battre, peu importe le pointage. Nous sommes restés fidèles à notre identité.»

Kamal Miller a lancé le bal à la 19e minute en profitant d’un retour de lancer de Kei Kamara. Manœuvrant habilement à l’orée de la surface de réparation, les Montréalais ont obnubilé la défense torontoise et ont profité d’une brèche pour ouvrir leur compteur.

«C’était très bien, a glissé Miller au sujet de son premier but dans sa ville natale. C’était encore mieux de le faire devant autant d’amis et de membres de ma famille.»

Homme des grandes occasions, Kamara a été l’un des artisans les plus importants de la remontée, autant sur le plan offensif que sur celui de l'effort. Aux dires de Nancy, «il a couru partout pour aider l'équipe».

Kamara a donné les devants aux siens tout juste avant la fin de la première mi-temps en remportant son duel face à Chris Mavinga et en glissant le ballon entre les jambes d’Alex Bono.

Le troisième meilleur buteur de l’histoire de la MLS s’est aussi fait complice du filet de la victoire. Il a redirigé de la tête un centre parfait de Romell Quioto en direction de Johnston, et le défenseur canadien n’en demandait pas plus pour enfiler l’aiguille.

Avant cela, Djordje Mihailovic a montré sa forme des beaux jours pour créer l’égalité. Sa puissante frappe, à plusieurs enjambées de la surface de réparation, n’a donné aucune chance à Bono et a réduit le domicile torontois au silence.

À quelques minutes du sifflet final, Lorenzo Insigne a touché la cible pour la deuxième fois du match. L’international italien n’a même pas célébré sa réussite, conscient que l’issue du match était déjà scellée.

Une amorce pénible

Avant de retrouver ses aises, le Bleu-Blanc-Noir avait des allures de touriste sur la pelouse du Toronto FC.

Le Québécois Samuel Piette a particulièrement peiné dans les premières minutes. Il a d’abord ouvert la porte au premier filet torontois en commettant une faute dans la surface de réparation. La reprise vidéo a envoyé Federico Bernardeschi au point de «penalty», et l’ancien de la Juventus n’a pas manqué sa chance.

Piette a fait dévier un centre directement sur le pied d’Insigne deux minutes plus tard, et le petit attaquant a porté la marque à 2 à 0 avec une volée spectaculaire.

Le Repentignois s'est toutefois ressaisi et a fait preuve d'abnégation durant les 83 minutes suivantes, remplissant son rôle à merveille en fermant la porte au milieu du terrain avec Victor Wanyama.

Les astres se sont ensuite alignés pour le CF Montréal. Selon Miller, la préparation adéquate des siens et la pauvre gestion du match des hommes en rouge ont ouvert la voie à une «remontada».

«De la façon dont cette ligue est faite, quand tu mènes 2 à 0, tu ne peux pas t’asseoir sur tes lauriers, a conclu Miller. Même à ce stade du match, les meneurs de notre équipe étaient très positifs. Nous savions que nous allions avoir des occasions de réduire l’écart.

«Plus le Toronto FC était fatigué, plus nous sommes devenus forts.»

Le CF Montréal retrouvera son domicile vendredi pour y accueillir le Crew de Columbus.

⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊

2e mi-temps: 

90' Fin du match.

90'+3 BUT! Lorenzo Insigne profite d'une mésentente défensive chez le CF Montréal et réduit la marque à 4-3.

BUT INSIGNE 4-3 -

77' Romell Quioto sort, Mason Toye entre. Choinière laisse lui aussi sa place à Robert Thorkelsson.

66' Mihalovic laisse sa place à Ismaël Kone sur le terrain.

65' À son tour, Bernardeschi y va d'une frappe du pied droit, mais rate lui aussi la cage.

58' Lorenzo Insigne tente un tir du droit, mais voit le ballon fuir le cadre de beaucoup.

54' BUT! Allistair Johnston complète de la tête un splendide échange initié par Quioto et Kamara. 4-2 Montréal. 

BUT JOHNSTON 4-2 -

51' Kei Kamara sert un centre de qualité à Romell Quioto. Il redirige de la tête, mais sa manoeuvre manque de force et est stoppée par Bono.

46' Début de la seconde période.

1re mi-temps:

45' Fin de la mi-temps.

43' BUT! QUEL EFFORT! Kei Kamara soutire le ballon à Chris Mavinga au terme d'une longue course et bat Alex Bono d'un tir entre les jambes. Le CF Montréal prend les devants!

BUT KAMARA 3-2 -

31' Une gaffe de Wanyama dans sa propre surface permet à Akikona d'obtenir une chance en or près du filet montréalais, mais il loupe à son tour une belle occasion.

28' Victor Wanyama hérite d'un ballon bondissant devant une cage du TFC laissée béante, mais sa reprise de la tête rate le cadre.

CHANCE RATÉE WANYAMA 29E -

21' BUT! Djordje Mihailovic décoche un missile des 25 mètres et trouve la lucarne. QUEL BUT! 

BUT MIHAILOVIC 2-2 -

19' BUT! Superbe enchaînement collectif entre Kamal Miller et Kei Kamara qui se termine par un but du premier... à la volée (vous avez bien lu)! L'écart n'est plus que d'un but en faveur de Toronto.

BUT MILLER 2-1 -

6' BUT! Décidémment, le TFC n'est pas là pour rigoler. Un centre de Bernardeschi dévie sur la tête de... Piette (encore lui!) et trouve le peid de Lorenzo Insigne qui marque d'une sublime reprise de volée. 2-0 en faveur des rouges.

BUT INSIGNE TORONTO FC 2-0 -

3' BUT! Samuel Piette entre en contact avec Ayo Akinola dans la surface de réparation. Initialement ignoré par l'officiel, le contact est revu par l'officiel vidéo, qui fait signe à l'arbitre en chef. Ce dernier change sa décision et décerne un penalty au TFC, transformé avec succès par Frederico Bernardeschi. 1-0 Toronto.

BUT TORONTO FC 1-0 -