Crédit : Photo d'archives

Alouettes de Montréal

Vernon Adams est échangé

Publié | Mis à jour

Cantonné dans le rôle de substitut, le quart-arrière des Alouettes Vernon Adams fils a été échangé aux Lions de la Colombie-Britannique en retour d’un choix de premier tour en 2023, mercredi.

Identifié comme le partant du club montréalais au terme du camp d’entraînement, l’athlète de 29 ans a perdu son poste au profit de Trevor Harris après le premier quart de la deuxième partie de la saison.

Adams fils a ensuite vu son nom inscrit sur la liste des blessés à cause d’une tendinite au coude droit. C’était un secret de Polichinelle qu’il était de retour en santé depuis un petit moment déjà.

«Ça fait plusieurs semaines que Vernon et moi discutions de sa situation. Dans les derniers jours, nous nous sommes rencontrés à deux reprises et il m’a demandé si je pouvais vérifier s’il y avait une opportunité pour lui de jouer ailleurs», a expliqué le directeur général Danny Maciocia quelques heures après la transaction.

Celui qui occupe également les fonctions d’entraîneur-chef par intérim des Alouettes a donc contacté ses homologues de la LCF et a rapidement obtenu deux propositions pour Adams fils. Il a révélé qu’il souhaitait absolument obtenir un tour de parole en première ronde du prochain repêchage.

«J’ai été assez clair quand j’ai pris le téléphone. Ç’a pris 24 heures et il n’y a pas eu de négociations.»

Une question d’argent

Même si Maciocia voulait plaire à Adams fils, l’aspect financier a aussi été très important dans cet échange. Le pivot détenait l’une des ententes les plus lucratives chez les joueurs des Moineaux. De plus, la structure du contrat de Harris lui permet de mettre la main sur d’importants bonis en fonction du temps qu’il passe sur le terrain. La rémunération du vétéran de 36 ans a ainsi fait un gros bond depuis qu’il agit comme partant.

«Je ne cacherai pas qu’il s’agissait d’un facteur, a affirmé Maciocia. Est-ce que ça pouvait continuer à fonctionner? Peut-être. Je devais cependant prendre des décisions prochainement, ce qui signifie que quelqu’un allait écoper.»

Par ailleurs, le réseau TSN avançait que le départ de Adams fils a été facilité par l’éloignement du propriétaire minoritaire Gary Stern dans le giron du club. L’homme d’affaires aurait refusé des transactions impliquant Adams fils, mais lundi, il a délaissé son rôle de chef de la direction et son poste au sein du conseil des gouverneurs de la LCF.

Le DG des Alouettes n’a pas souhaité s’étendre sur cette question.

Un risque calculé

Maciocia a tout de même pris un risque en envoyant le quart en Colombie-Britannique. Si jamais Harris tombe au combat, il devra se tourner vers les pivots Dominique Davis et Davis Alexander. Le premier est davantage reconnu pour ses habiletés avec ses jambes, tandis que le second n’a toujours pas joué un match en saison régulière dans la LCF.

«Il y a toujours des risques», a soulevé Maciocia

«Tu dois toutefois évaluer ton personnel. Nous sommes contents de Dominique Davis et nous sommes excités d’avoir quelqu’un comme Davis Alexander avec nous. Nous sommes bien situés à court terme et nous avons un plan pour le long terme.»

Pour revenir à Adams fils, il aura la chance de compétitionner pour le poste de partant chez les Lions avec Michael O’Connor et Antonio Pipkin, un autre ancien des Alouettes. Le club de la Colombie-Britannique a récemment perdu les services de l’excellent Nathan Rourke, et ce, pour un long moment.

Le prochain match des Lions sera d’ailleurs à Montréal, eux qui seront de passage au Stade Percival-Molson le 9 septembre.

Autre transaction des Alouettes

En plus d’avoir échangé Vernon Adams fils, les Alouettes ont transigé avec les Elks d’Edmonton pour obtenir le joueur de ligne défensive Thomas Costigan et le demi défensif Nafees Lyon.

Le directeur général Danny Maciocia a cédé le joueur de ligne défensive Avery Ellis et un choix de troisième tour en retour des deux footballeurs qu’il voulait absolument acquérir.

«Ça fait trois semaines que j’essaie d’avoir Costigan et Lyon ici à Montréal. Ce sont deux très bons joueurs actifs qui font des jeux», a-t-il dit après l’entraînement des siens.

Le départ d’Ellis a de quoi surprendre, considérant qu’il était l’une des prises de choix du dernier marché des joueurs autonomes de la LCF.

«Every était correct. Il a connu des matchs où il était meilleur que d’autres. Il reste un très bon joueur et il va aider Edmonton. C’était le prix à payer», a expliqué le DG.

Les deux nouveaux venus ne seront pas trop dépaysés, puisqu’ils ont déjà évolué sous les ordres du coordonnateur défensif des Alouettes, Noel Thorpe.

Par ailleurs, les Alouettes ont libéré le porteur de ballon Tavien Feaster. Ce dernier a été suspendu en début de semaine pour avoir omis de revenir dans le giron de l’équipe après la semaine de congé du club.