Crédit : MARTIN ALARIE / AGENCE QMI

Alouettes de Montréal

Alouettes: Lestage et Philbot sont prêts

Publié | Mis à jour

Identifiés comme des joueurs qui devront en prendre plus avec la suspension de Christophe Normand, le joueur de ligne offensive Pier-Olivier Lestage et le receveur de passes Tyson Philpot sont prêts à relever le défi.

Vendredi, contre le Rouge et Noir d’Ottawa, les deux joueurs de première année seront appelés à prendre part à davantage de jeux afin de pallier le départ du centre-arrière qui a été arrêté et accusé de leurre d’une personne de moins de 18 ans la semaine dernière.

«Nous avons un joueur partant en moins. C’est sûr que je vais avoir plus de responsabilités. Comme je le dis depuis que je suis ici, je suis prêt pour les défis. Je suis aussi très excité de pouvoir jouer davantage», a affirmé Lestage.

Le Québécois, qui a passé la saison 2021 sur l’équipe d’entraînement des Seahawks de Seattle, est un membre des «Als» depuis la fin du mois de juillet. Il avait notamment expliqué son choix de faire le saut dans la Ligue canadienne de football (LCF) pour obtenir du temps de jeu. Son souhait semble sur le point de se réaliser.

«Je suis complètement assimilé. Les entraînements vont de mieux en mieux. Je ne fais plus d’erreur en ce qui concerne le livre de jeux», a dit Lestage, lorsque questionné sur son cheminement depuis son arrivée dans le nid.

«Je m’entraîne à gauche, à droite, comme bloqueur et comme garde, a-t-il poursuivi. Ça va bien. Je veux me rendre le plus indispensable possible. Si quelqu’un tombe au combat, je veux être celui qui le remplacera, et ce, à n’importe quelle position.»

Plus de peur que de mal

Si Lestage sera appelé sur le terrain quand un sixième joueur de ligne sera nécessaire en protection, Philpot aura pour sa part l’occasion de s’illustrer avec le ballon.

«C’est une opportunité supplémentaire et je dois la saisir», a-t-il déclaré avec le sourire.

Le neuvième choix au total du dernier encan de la LCF ne cesse d’impressionner depuis le début de l’année.

«Quand l’équipe fait appel à tes services, ça signifie que tu fais les choses de la bonne façon, a analysé le natif de la Colombie-Britannique. Les entraîneurs voient aussi que je réussis des choses à l’entraînement.»

L’accroissement des responsabilités de Philpot n’aurait pas été chose possible sans la chance de ne pas être trop mal en point après sa dernière sortie. Le 20 août, il a quitté le match contre les Tiger-Cats de Hamilton après avoir été violemment frappé par deux rivaux.

«C’était un moment épeurant, s’est souvenu Philpot. Je me sens bien et j’ai pris le temps de me soigner pendant la semaine de congé. Je me sens moi-même et je suis prêt à faire des jeux.»