Crédit : AFP

NFL

NFL : Jon Gruden s’excuse et veut une autre chance

Publié | Mis à jour

L’ancien entraîneur-chef des Raiders de Las Vegas Jon Gruden est revenu publiquement pour la première fois sur le scandale qui a mené à sa démission en octobre dernier.

Mardi, en Arkansas, il a évoqué la chose alors qu’il parlait au Little Rock Touchdown Club. Rappelons qu’il avait renoncé à son poste après que le quotidien «Wall Street Journal» ait révélé des courriels qu’il avait envoyés à un membre de l’équipe de Washington. Dans ceux-ci, Gruden tenait des propos racistes, homophobes et misogynes.

«J'ai honte de ce qu’il y avait dans ces courriels et je ne vais pas me trouver d’excuses, a-t-il notamment dit. C'est honteux, mais je suis une bonne personne. Je le crois. Je vais à l'église. Je suis marié depuis 31 ans. J'ai trois garçons formidables. J'aime toujours le football. J'ai fait des erreurs, mais je ne pense pas que quiconque ici n’en ait pas fait. Je demande simplement pardon et, espérons-le, j'obtiendrai une autre chance.»

En novembre dernier, Gruden a par ailleurs intenté une poursuite contre la NFL et le commissaire Roger Goodell, les accusant d’avoir détruit sa carrière et sa réputation.

L’homme de 59 ans reproche aux accusés d’avoir spécifiquement choisi de révéler au grand jour des courriels de Gruden, en les envoyant au «Wall Street Journal» et au «New York Times». Le plaignant stipule aussi que la NFL a forcé les Raiders à le congédier, «en laissant savoir que d’autres documents seraient divulgués si ce n’était pas le cas».

Avant d’être forcé vers la sortie, Gruden écoulait la quatrième année d’un contrat de 10 saisons, lui rapportant 100 millions $. Le propriétaire des Raiders Mark Davis avait alors mentionné qu’une entente avait été conclue entre Gruden et lui pour les années restantes, sans en dévoiler les détails.

En carrière comme entraîneur-chef dans la NFL, avec les Raiders et les Buccaneers de Tampa Bay, Gruden a maintenu un dossier de 122-116. Il a remporté le Super Bowl XXXVII à la barre des «Bucs» en janvier 2003.