Internationaux des États-Unis

Leylah Fernandez amorce son parcours du bon pied

Publié | Mis à jour

Leylah Fernandez se plaît sous les projecteurs new-yorkais. La finaliste du dernier US Open l’a montré une fois de plus lundi, en signant une excellente performance face à la Française Océane Dodin dans son match de premier tour.

Un an après avoir conquis la foule des Internationaux des États-Unis par son tennis et son charisme, la Québécoise s’était vu réserver une place en fin de soirée sur le deuxième plus gros stade du tournoi, le Louis-Armstrong.

Et la joueuse de 19 ans, qui aime dire «qu’elle veut offrir un bon spectacle», est passée de la parole aux actes. Présentant du jeu agressif, elle a déroulé 6-3 et 6-4 en 1 h 12 min, face à la 98e mondiale.

Certes, avec une seule victoire à ses huit derniers tournois, la Française de 25 ans ne constituait pas la plus redouble adversaire pour la 14e favorite. Mais de son propre aveu, Fernandez ne tient rien pour acquis durant cette quinzaine, malgré tous les bons souvenirs que lui évoque ce tournoi.

Blessée au pied droit à Roland-Garros, la Lavalloise d’origine n’avait, dimanche, remporté qu’un seul de ses trois matchs depuis son retour à la compétition, il y a trois semaines à Toronto.

«J’y vais un match à la fois», avait-elle dit aux médias vendredi. Une formule convenue, certes, mais à propos dans un cas comme le sien.

Deux très bonnes manches

Sa performance de lundi aura toutefois de quoi la rassurer et lui donner confiance. D’entrée de jeu, la petite gauchère a arraché le bris à sa rivale du jour.

Dodin l’a brisée à son tour au septième jeu, mais Fernandez lui a rendu la pareille dès son retour au service, puis a aisément filé vers la manche.

La seconde manche fut un copier-coller de la première, les deux joueuses s’échangeant une fois leur mise en jeu, avant que Leylah ne réussisse à s’éloigner, s’adjugeant du même coup son billet pour le deuxième tour.

Un service amélioré?

Fernandez affrontera maintenant la Russe Liudmila Samsonova, 35e mondiale, mercredi. Cette dernière a battu la qualifiée Tchèque Sara Bejlek, 16 ans seulement, 6-3 et 6-1.

Il s’agira d’une première confrontation entre les deux joueuses.

Face à Dodin, Leylah aura été particulièrement impressionnante au service, un aspect de son jeu qui n’a jamais été une force, mais qu’elle semble avoir peaufiné depuis quelques mois.

Elle a réussi 10 as dans la rencontre et seulement deux doubles fautes. Fernandez a aussi remporté 74 % des points disputés sur sa première balle.