Crédit : Photo Agence QMI, Toma Iczkovits

Alouettes de Montréal

Arrestation de Christophe Normand : «J’étais bouleversé»

Publié | Mis à jour

«Choqué», «surpris» et «bouleversé», voilà comment les membres des Alouettes ont réagi face à l’arrestation du centre-arrière Christophe Normand en lien avec des accusations de leurre d’adolescente dans un but sexuel.

L’homme de 30 ans a été arrêté à sa propriété d’Eastman, en Estrie, jeudi dernier. Il a plaidé non coupable à deux accusations de leurre de personne âgée de moins de 18 ans, dont une de leurre de personne âgée de moins de 16 ans ou dont l’accusé croyait être âgée de moins de 16 ans lors de l’offense. Les faits qui lui sont reprochés seraient survenus le 9 août dans la municipalité de Bromont.

«J’étais bouleversé», a répondu Danny Maciocia, lorsqu’il a été questionné sur la réaction qu’il a eue quand il a appris la chose.

Le directeur général et entraîneur-chef par intérim des Alouettes ne désirait pas trop s’exprimer sur la question, mais a tout de même indiqué qu’il avait abordé la chose avec ses joueurs.

«C’est une conversation qui demeurera privée. Nous avons adressé la question et c’était la première chose que je voulais faire au retour de la semaine de congé», a-t-il dit lundi, après l’exercice des siens.

Le président des Alouettes, Mario Cecchini, s’est permis d’être plus volubile.

«C’est vraiment désolant comme situation. Nos pensées vont d’abord à la jeune fille, cette adolescente qui a eu beaucoup de courage pour dénoncer ça.»

«Il existe la présomption d’innocence et nous comprenons bien ça, a-t-il dit par la suite. Mais, quand la police débarque chez vous et que tout se fait dans un délai de deux semaines, ça veut dire que la jeune fille qui a vécu ça avait présenté des preuves importantes aux policiers.»

Vendredi, les «Als» ont suspendu Normand jusqu’à nouvel ordre, et ce, après avoir notamment consulté la Ligue canadienne de football (LCF).

Sur le plan football

En plus de devoir composer avec les aspects humains de cette sordide affaire, les Alouettes doivent aussi trouver des solutions sur le plan sportif.

Normand touchait très rarement au ballon, mais il était un élément important de l’offensive en ce qui concerne la protection. Il évoluait également sur les unités spéciales.

«Nous pourrons jouer avec deux porteurs de ballons ou amener un receveur plus costaud, comme Régis Cibasu par exemple. Nous pouvons également faire appel à un sixième joueur de ligne à l’attaque. Il faut que nous soyons créatifs», a exprimé Maciocia.

«Il [Normand] était impliqué sur environ 10% de nos jeux en offensive, a pour sa part affirmé l’entraîneur des demis offensifs André Bolduc. Nous allons le remplacer par des éléments que nous avons en place en ce moment.»

Celui qui porte aussi le chapeau d’adjoint à l’entraîneur-chef a aussi dit que le joueur de ligne offensive Pier-Olivier Lestage et le receveur de passes Tyson Philpot allaient être de ceux qui prendront davantage de responsabilités.

De plus, Maciocia a révélé qu’il n’avait pas encore fait de démarches pour se dénicher un nouveau centre-arrière et qu’il n’avait pas l’intention de le faire avant l’affrontement de vendredi soir contre le Rouge et Noir d’Ottawa.