Crédit : AFP

Tennis

Félix à l'entraînement avec un certain... Casper Ruud

Publié | Mis à jour

La chaleur était accablante à New York, samedi, pour la traditionnelle «Journée des enfants» («Kids’ Day») des Internationaux des États-Unis.

Mais, malgré l’humidité ambiante, des centaines de curieux se sont assis au soleil pour assister à la séance d’entraînement entre Félix Auger-Aliassime et le Norvégien Casper Ruud, le cinquième favori à Flushing Meadows.

• À lire aussi: «FAA» veut faire mieux que l’an dernier

• À lire aussi: Là où le rêve de Leylah Fernandez s’est réalisé

Tiens, tiens, Ruud... ce même joueur qui, en quarts de finale, a sèchement mis fin au beau parcours du Québécois à Montréal, il y a trois semaines.

Un test et une bonne personne

Félix voulait-il peaufiner son jeu face à un type d’adversaire qui lui a récemment donné du fil à retordre ? Semble-t-il que la réponse est plus simple que cela.

«C’est une très bonne personne. J’aime bien m’entraîner avec des gens avec qui je m’entends bien, plutôt que l’inverse... même si je m’entends bien avec pas mal tout le monde !» a lancé le joueur de 22 ans en souriant.

«C’est sûr qu’en début de semaine, je ne m’entraîne pas avec des joueurs du top 10, a-t-il aussi expliqué. Mais à l’approche du tournoi, j’aime bien défier des joueurs comme Casper. J’ai aussi joué avec Taylor Fritz [10e tête de série] vendredi. C’est important de bien se tester.»

Avec «Tonton» et papa

Face à Ruud, Auger-Aliassime a pratiqué plusieurs aspects de son jeu, dont les montées au filet et les passings.

Le tout sous l’œil attentif de son entraîneur, Frédéric Fontang, et de son conseiller, Toni Nadal, qui a fait le déplacement à New York pour superviser son protégé.

«Tonton» – l’oncle et ancien entraîneur d’un certain Rafael Nadal – a d’ailleurs été vu à quelques occasions en train de lui prodiguer des conseils.

Mais il y avait aussi un autre entraîneur particulièrement attentif dans les gradins du terrain de pratique numéro 5, puis dans ceux du Grandstand, où s’est prolongée la séance.

Sam Aliassime, le père de Félix et celui qui lui a montré les rudiments du tennis, est à New York pour la quinzaine.