CF Montréal

Mihailovic veut savourer la fin de son séjour à Montréal

Publié | Mis à jour

Pour Djordje Mihailovic, il était important de partir en Europe pour la suite de sa carrière, mais il était tout aussi important qu’il puisse finir ce qu’il a commencé avec le CF Montréal.

«Je pense que c’est ce que je dois faire, ça serait difficile de partir à cette étape de la saison. Il nous reste huit matchs et on semble atteindre un sommet au bon moment.»

À lire aussi: Mihailovic part le cœur gros

À lire aussi: Plus gros transfert de l’histoire du CF Montréal

Celui qui a accumulé sept buts et quatre passes décisives en 20 matchs cette saison pourra maintenant jouer l’esprit libre d’ici la fin de la saison et il voit grand.

«Quand tu as l’esprit libre, tu peux tout simplement profiter de ce qui se passe. Je peux me consacrer à 100 % à mon sport et je vais pousser tout le monde.»

«J’ai joué un match de séries dans ma carrière et j’ai perdu 4 à 0. Je veux en jouer plus qu’un et gagner la Coupe MLS.»

Point de presse de Djordje Mihailovic -

Merci Wil!

Au cours de son point de presse, jeudi matin, Mihailovic n’a pas ménagé les éloges à l’endroit de son entraîneur-chef, Wilfried Nancy.

«Ici, j’ai appris à embrasser les défis et à grandir grâce à eux. L’entraîneur m’a donné une plateforme pour m’exprimer et il a trouvé le bon équilibre entre me pousser et y aller plus doucement.»

«Sur le plan humain, il y a eu du changement l’an passé. Je devais grandir et apporter certains changements à ma personnalité. Wil m’a permis de montrer qui j’étais de la meilleure des façons possibles.»

Et on a vite compris que le respect était mutuel en abordant la question avec Nancy.

«J’ai trompé ma femme, a-t-il dit en riant. C’est une relation professionnelle, mais aussi comme on vit dans un couple. Il y a des moments où je devais être brutalement avec lui et d’autres où je devais être proche.»

«Il y a de l’empathie. C’est un projet super intéressant et je suis content parce que ça veut dire que je ne suis pas trop mal comme entraîneur et que je peux encore progresser.»

Point de presse de Wilfried Nancy -

Réinvestir

Pour ce qui est de l’argent obtenu dans la transaction, on ne sait pas exactement quelle est la part du CF Montréal puisque le Fire de Chicago retient 10 % et que la MLS prend également un pourcentage.

Mais on comprend que le directeur sportif, Olivier Renard, a sa petite idée.

«On a certains accords avec le propriétaire et Gabriel [Gervais, le président]. Vous connaissez notre équipe et la façon dont nous voulons jouer.»

«On ne va pas changer beaucoup dans notre façon de faire. Si on pense qu’acheter un joueur de trois millions est mieux qu’un joueur de 500 000 $, c’est se tromper. Djordje en est la preuve parce qu’on l’a eu pour quelques centaines de milliers de dollars.»