Crédit : Photo Agence QMI, John Morris

LHJMQ

Le Canada se battra pour l’or

Publié | Mis à jour

Les Tchèques ont offert une meilleure opposition au Canada que lors du premier affrontement entre les deux équipes, en ronde préliminaire, mais le résultat ne fut pas bien différent. Équipe Canada junior l’a emporté 5 à 2 vendredi pour obtenir sa place en grande finale, samedi.

Ce ne fut pas une domination à plate couture comme le 13 août dernier, match au cours duquel le Canada avait dominé 57-23 au chapitre des lancers pour l’emporter 5 à 1, mais ÉCJ n’a tout de même jamais été réellement menacée par les Tchèques, malgré une poussée de deux buts rapides en fin de troisième période qui réduisait l’écart à 4 à 2.

«On a eu des hauts et des bas, mais à la fin de la journée, on a connu une bonne partie dans l’ensemble. Honnêtement, il faut leur donner du crédit. Ils ont bien joué défensivement et ils jouaient de la bonne façon. On a bien joué en tant qu’équipe et pour aller chercher l’or, il faudra jouer encore mieux», notait Nathan Gaucher, qui a obtenu une passe dans la victoire sur un but de son nouveau partenaire de trio, Connor Bedard.

Un trio dominant

Comme ce fut le cas contre la Suisse, le trio de Kent Johnson, Logan Stankoven et Tyson Foerster a été le meilleur du côté canadien. Stankoven a de nouveau créé plusieurs occasions de marquer grâce à sa vitesse et sa combativité, terminant avec un but et une passe, tandis que Kent Johnson a probablement connu sa meilleure rencontre du tournoi, avec un but et deux aides.

«Sa patience et sa confiance avec la rondelle font qu’il est dangereux. Tu sais que lorsqu’il a la rondelle, il va faire de quoi avec. Il a des habiletés d’un joueur de la LNH et il l’a démontré ce soir», ajoutait Gaucher.

Le trio de Johnson est le seul, depuis le début de la compétition, qui est demeuré intact, et ce, malgré la blessure à Ridly Greig qui a forcé le personnel d’entraîneurs à remanier l’alignement en attaque presque au complet.

«Nous sommes deux petits joueurs qui aimons bouger la rondelle et faire des jeux, a analysé Stankoven sur sa chimie avec Johnson. Évidemment, Foerster est là aussi et il est lui aussi capable de réussir de très beaux jeux. Il faut être trois pour que ça fonctionne et jusqu’à présent c’est un plaisir de jouer avec ces deux gars.»

Une chimie installée

Au-delà des points, Johnson a été une menace tout au long de la rencontre, démontrant les habiletés individuelles qui ont convaincu les Blue Jackets de Columbus de le sélectionner au cinquième rang au total au repêchage de 2021.

«Ç’a été un de mes bons matchs du tournoi jusqu’à présent, a-t-il reconnu. Je pense que notre trio clique de plus en plus à chaque match. La passe de Foerster qui m’a permis de m’échapper était incroyable. On se voit vraiment bien sur la patinoire.»

En plus de Stankoven, Johnson et Bedard, Mason McTavish et Joshua Roy ont marqué pour les Canadiens alors que Jan Mysak et David Jiricek ont assuré la réplique des Tchèques. Dans le cas de McTavish, son but était son huitième de la compétition. Avec un match à jouer, il vient au cinquième rang de l’histoire d’ÉCJ pour le plus de buts en un seul tournoi.

ÉCJ n’est maintenant qu’à une victoire de son but ultime. Les hommes de Dave Cameron prendront part à la finale, samedi à 20 h, face au gagnant du match entre la Finlande et la Suède, en cours au moment de mettre sous presse.

«Nous avons la chance d’atteindre notre objectif, a commenté Cameron. Comme entraîneur, ton plus grand plaisir est de voir les efforts de ton équipe et de ton personnel aboutir à quelque chose. Nous sommes très excités par le défi qui se présente à nous. Nous savons que ce sera une bataille», a déclaré l’entraîneur-chef Dave Cameron.

Du côté des Tchèques, ils joueront le match pour le bronze à 16 h.

«Je pense que c’est très important de gagner le bronze pour nous, mentionnait le capitaine de la Tchéquie, Jan Mysak. Dans mon pays, n’importe quelle médaille est synonyme de succès. On veut une médaille, c’est tout.»

Par ailleurs, Cameron a confirmé après le match de vendredi que le tournoi de Ridly Greig était terminé. En son absence, l’espoir du Canadien Riley Kidney a été réinséré dans la formation, mais il n’a effectué qu’une seule présence dans le match, en milieu de troisième période.