Crédit : PHOTOS JOHN MORRIS/ AGENCE QMI

LHJMQ

Mondial junior : les Suédois et les Finlandais dans le carré d’as

Publié | Mis à jour

EDMONTON - Les Finlandais ont pu compter sur leur avantage numérique depuis le début du Championnat mondial de hockey junior, et ça ne s’est pas arrêté, mercredi.

L’équipe d’Antti Pennanen a défait une Allemagne coriace par la marque de 5 à 2 grâce à quatre buts avec l’avantage d’un homme, dont deux de Roby Jarventie. L’espoir des Sénateurs d’Ottawa a ajouté deux passes dans la victoire des siens.

Les Finlandais ont inscrit 13 de leurs 27 buts en avantage numérique depuis le début de la compétition.

 Cette production – impressionnante certes – pourrait toutefois devenir problématique en demi-finale si les Finnois ne parviennent pas à profiter davantage de leurs chances à cinq contre cinq.

«Le but, c’est de marquer plus de buts que l’adversaire, donc je ne pense pas que la façon avec laquelle on marque nos buts importe, pourvu qu’on marque», mentionnait toutefois Kasper Puutio.

Une pointe au Canada

Les Finlandais ont disputé la première rencontre de la journée, mercredi, et après la partie ils ne connaissaient toujours pas l’identité de leur adversaire lors du match de demi-finale de vendredi.

Toutefois, tout indiquait qu’ils auraient à nouveau rendez-vous avec le Canada et, déjà, l’entraîneur-chef Pennanen préparait le terrain.

«Pour nous, l’important sera notre gestion de rondelle. Il faudra être en mesure de la contrôler afin de mettre de la pression dans leur territoire. Quand on a fait ça, j’ai vu de belles possibilités lors de notre dernier match contre eux. Dans leur zone défensive, je ne sais pas à quel point ils sont bons. C’est vraiment la principale chose que j’ai remarquée contre eux.»

Rappelons qu’Équipe Canada junior l’avait emporté 6 à 3 face aux Finlandais lors du dernier match de la ronde préliminaire, lundi soir.

La Suède a eu chaud

Dans le match suivant, la Lettonie a donné chaud aux Suédois, qui ont eu besoin de tout leur petit change, et un but du capitaine Emil Andrae, en troisième période, leur a permis de venir à bout de leur coriace adversaire par la marque de 2 à 1.

«On en avait beaucoup parlé avant le match : la clé pour nous était de travailler plus fort qu’eux, a mentionné Andrae. On savait qu’ils bloqueraient beaucoup de tirs, qu’ils joueraient dur et qu’ils essaieraient de gagner. C’était un peu comme leur Super Bowl.»

Pour la Lettonie, ce Mondial junior estival restera l’un des moments les plus importants de l’histoire du hockey dans ce pays.

Non seulement ils ont remporté le premier match de leur histoire en ronde préliminaire, mais ils ont aussi obtenu une place en ronde éliminatoire pour la première fois.

«C’est difficile d’apprécier ce qu’on a accompli pour l’instant. Par contre, on va retirer du positif de ce tournoi. Il y aura un autre Mondial junior en décembre, et on a l’intention de faire parler de nous.»