Crédit : Gary A. Vasquez-USA TODAY Sports

CF Montréal

Ismaël Koné est reconnaissant envers Norwich

Publié | Mis à jour

MONTRÉAL - Bien qu’il n’ait pu en venir à une entente avec le club anglais de Norwich, Ismaël Koné est heureux d’avoir été repéré par une formation européenne. Il poursuivra son apprentissage avec le CF Montréal, ce qui est sans doute la meilleure décision à ce stade de sa carrière.

On l’oublie déjà, mais le milieu de terrain québécois a effectué ses débuts professionnels cette année. Il a paru tellement à sa place en Major League Soccer (MLS) que les attentes sont devenues plus grandes à son endroit.

Le jeune homme de 20 ans estime progresser tous les jours. Il ne se prend pas la tête avec les rumeurs de départ ou même ce transfert qui a avorté avec l’équipe de deuxième division. Pas plus tard que la saison dernière, Norwich évoluait en Premier League.

«Ils ont fait une offre concrète. Ils sont venus me regarder [à Washington], ils étaient intéressés. Après, on ne s’est pas entendu sur le “business”, on va dire, a révélé Koné jeudi en point de presse. Je serai toujours reconnaissant à Norwich parce qu’en vrai, c’est ma seule offre d’un club européen. C’est quelque chose de grand pour moi, même si c’est juste une offre.»

«Norwich, c’est un objectif, puisqu’ils sont venus toquer à la porte, mais pour l’instant, je suis bien à Montréal», a-t-il affirmé.

Expérience à bâtir

Une saison de plus en MLS et des invitations régulières avec l’équipe nationale pourraient l’aider à confirmer qu’il a le calibre pour jouer en Europe. Il n’a que 19 matchs chez les pros derrière la cravate.

Au Québec, Koné est chez lui, dans un environnement connu. Il connait le personnel et la structure du club et il est le protégé de plusieurs vétérans du club, à qui il n’hésite pas à demander conseil.

«Ce sont des trucs auxquels un joueur de foot doit faire face, parce que tu ne vas pas toujours rester à la maison où c’est confortable, a-t-il avoué. Ça aide beaucoup ton développement. Retourner à la maison après l’entraînement, voir tes amis, ça fait vraiment du bien. Ce sont des trucs qui t’aident à le vivre mieux.»

«J’ai eu la chance d’arriver dans un vestiaire où tout le monde a vu mes défauts et a pu m’aider à sa manière. Ça m’a vraiment aidé à grandir comme joueur cette année», a-t-il dit, reconnaissant.

Le natif de la Côte d’Ivoire compte un but et trois passes décisives en MLS cette saison. Il n’a pas été envoyé sur le terrain par l’entraîneur Wilfried Nancy la semaine dernière contre l’Inter Miami CF.