Omnium banque Nationale

Une autre grosse pointure tombe!

Publié | Mis à jour

Plus forte et plus calme que la meilleure joueuse du monde, la Brésilienne Beatriz Haddad Maia a signé l’une des victoires les plus importantes de sa carrière en battant la Polonaise Iga Swiatek au troisième tour de l’Omnium Banque Nationale de Toronto, jeudi.

Ce match, qui a semblé interminable par moments, s’est conclu en exactement trois heures et au pointage de 6-4, 3-6 et 7-5. C’est la première fois qu’une Brésilienne parvient à renverser la numéro 1 mondiale.

C’est avec beaucoup de calme que la grande joueuse de 26 ans a approché ce duel contre Swiatek, mais aussi celui de la veille contre la Québécoise Leylah Annie Fernandez. Elle n’avait eu besoin que de deux manches de 7-6(4) et 6-1 pour venir à bout de la favorite locale et 13e tête de série.

Haddad Maia, la 24e raquette mondiale, a mis fin au débat avec sa quatrième balle de match. Elle a brisé pour une quatrième fois Swiatek pour remporter la manche ultime.

En entrevue après le match, la gagnante a raconté les difficultés auxquelles elle a fait face en début de carrière, elle qui a notamment raté une année complète en raison d’une opération et de la dépression.

«Je me suis battue pour chaque point. Quand je suis sur le court, je ne peux pas ressentir de pression. C’est le genre de moment pour lequel j’ai travaillé toute ma vie. Je vis le moment présent et j’y vais un point à la fois», a expliqué sur le terrain celle qui vient de remporter son cinquième duel de suite face à une joueuse du top 10.

Haddad Maia connait toute une saison de tennis, tant en simple qu’en double. Elle a gagné ses deux premiers titres en solo en juin, aux tournois de Nottingham et de Birmingham, ce qui l’a fait entrer parmi les 30 meilleures joueuses de la WTA. À Nottingham, elle l’avait aussi emporté avec sa partenaire chinoise Zhang Shuai.

Fautes à répétition

Tellement dominante sur le circuit de la WTA avec entre autres une série de 37 victoires en 2022, Swiatek n’a pas semblé dans son assiette à Toronto, elle qui a parfois cherché à en faire trop. Elle a commis plus d’une trentaine de fautes directes.

Au service, ce fut tout ou rien. Elle a placé 64,1 % de ses premières balles en jeu, mais elle a été victime de neuf doubles fautes. En outre, la favorite du tournoi a fait face à 19 balles de bris et en a sauvé 15.

Swiatek a connu de bons moments, persévérant pour remporter la deuxième manche 6-3. Le premier jeu a duré près de 20 minutes, avec neuf égalités et cinq bris évités par la Polonaise au service.

En troisième manche, c’est le mental des deux joueuses qui a été testé. Chacune a brisé l’autre à deux reprises dans les huit premiers jeux. Haddad Maia s’est néanmoins offert une balle de match à 5-4, que Swiatek a repoussée d’un as. La Brésilienne est toutefois revenue à la charge pour l’emporter 7-5.

En quart de finale, Haddad Maia sera confrontée à la gagnante du duel entre la Suissesse Belinda Bencic (12e) et l’Espagnole Garbine Muguruza (8e).