Crédit : AFP

Soccer

Soccer : la fédération prête à négocier avec le nouveau syndicat

Publié | Mis à jour

Canada Soccer reconnaît «de plein gré» l’Association des joueurs de l’équipe nationale masculine de soccer du Canada (CMNSTPA) comme agent négociateur exclusif des athlètes évoluant avec la formation canadienne durant les matchs et les entraînements.

Dans un communiqué émis jeudi, la fédération a dit avoir accepté le statut de l’unité syndicale créée en juillet, après des pourparlers pour le moins houleux avec Canada Soccer. Ainsi, les hommes ayant été invités par l’organisation depuis le 1er janvier 2021 avaient reçu une carte pour joindre la CMNSTPA. Cette dernière aura tous les joueurs actuels sous son égide et les représentera dans les discussions sur des enjeux à régler.

«Il s’agit d’une évolution importante alors que nous nous efforçons d’établir une approche plus constante dans la façon dont notre équipe nationale masculine négocie et communique avec notre organisme, a déclaré par voie de communiqué Earl Cochrane, secrétaire général de Canada Soccer. Nous avons l’assurance que cela contribuera grandement à l’avancement de nos conversations ouvertes et transparentes avec nos deux équipes nationales. L’objectif demeure de trouver ensemble des solutions basées sur les valeurs de la justice et de la parité salariale et cette annonce nous rapproche de la réalité que nous désirons tous voir.»

Après la qualification canadienne à la prochaine Coupe du monde de la FIFA, une tempête a déferlé sur l’association nationale, qui a dû composer avec des relations de travail difficiles, le tout menant notamment à une grève causant l’annulation d’un match amical en juin. Les porte-couleurs de l’unifolié ont déploré leur compensation quant à leur qualification et leur participation au Mondial. Les deux parties ne s’entendent pas sur la répartition des 10 millions $ que Canada Soccer recevra de la FIFA.

Les Canadiens doivent disputer leur première rencontre de la Coupe du monde le 23 novembre.