CF Montréal

Kamal Miller attendu de pied ferme

Publié | Mis à jour

MONTRÉAL - Les progrès de Kamal Miller l’ont mené directement au match des étoiles de la Major League Soccer (MLS) et à son retour avec le CF Montréal, le défenseur canadien devra s’attendre à travailler encore plus fort pour satisfaire son entraîneur Wilfried Nancy.

Le Français est du genre à vouloir tirer le meilleur des éléments les plus forts de son effectif et, cette saison, Miller s’est imposé comme une ressource très fiable du rideau défensif. La confiance qu’il rapportera après la victoire des vedettes de la MLS sur celles de la Liga MX sera importante pour le dernier sprint.

«Je l’attends de pied ferme, car c’est un bon moyen pour moi d’être encore plus exigeant avec lui, a indiqué Nancy en conférence de presse au Centre Nutrilait, jeudi. Kamal, il a des qualités et un potentiel super intéressant.»

Voyez les points de presse du jour en vidéo principale.

«Comme je le dis souvent, sur une échelle de 0 à 10, il n’est qu’à 7, a-t-il dit en poursuivant son analyse. Il a des matchs à 8, des semaines d’entraînement à 9, mais il n’a jamais atteint 10. Avec le personnel d’entraîneurs, ce sont des choses sur lesquelles on travaille avec lui. Il doit prendre conscience de ça s’il veut durer longtemps.»

À sa deuxième campagne à Montréal, Miller semble jouer avec davantage d’assurance. Cette confiance est réciproque avec Nancy, qui l’a employé 18 fois sur le onze de départ. Son impact va au-delà de la feuille de pointage, même si on le voit davantage se porter en attaque dernièrement.

Un peu nerveux

Le travail est important, mais le plaisir l’est tout autant pour Nancy. L’instructeur et ses adjoints étaient fiers de voir leur poulain au match des étoiles. L’arrière de 25 ans a d’ailleurs été l’un des deux joueurs choisis par le commissaire Don Garber.

«Le premier ballon, il a un peu bégayé, comme on dit, a avoué le pilote avec le sourire, lui qui a visionné à la télévision le match présenté au Minnesota. Après, il a été bien. Il a fait du Kamal ; il a été le guerrier derrière sur un tacle pour sauver un but. Il était un peu stressé et c’est normal, le connaissant. Petit à petit, il s’est lâché et je pense qu’il a pris du plaisir.»

Chez le CF Montréal, la nomination de Miller avait été une agréable surprise pour tous. Le milieu de terrain Djordje Mihailovic, blessé au mois de juillet, était un candidat plus attendu, mais qui a finalement été ignoré.

«Les yeux qu’il a eus quand on lui a annoncé [en juillet], c’était beau à voir. Il le mérite, et le plus dur commence maintenant», a rappelé l’entraîneur.

Miller devra trouver lui-même les solutions dans les périodes plus creuses, croit Nancy. C’est ainsi que fonctionnent les meilleurs joueurs et surtout, ceux qui arrivent à rester longtemps à un haut niveau.