Omnium banque Nationale

Coco Gauff gagne une très longue bataille

Publié | Mis à jour

L’Américaine Coco Gauff a travaillé pendant plus de trois heures sous le soleil pour venir à bout de la Biélorussienne Aryna Sabalenka au troisième tour de l’Omnium Banque Nationale, triomphant 7-5, 4-6 et 7-6 (4), jeudi, à Toronto.

La 10e tête de série a mis exactement 191 minutes pour l’emporter sur le court central du Sobeys Stadium. L’affrontement a donné droit à plusieurs changements de rythme, Sabalenka peinant au service pendant la première manche. 

Durant celle-ci, elle a commis neuf doubles fautes et s’est contentée d’un seul as, ce qui a soulevé sa colère à quelques moments.

Cependant, c’est au bris d’égalité du set décisif que le match s’est réglé. Avec une impasse de 3-3, Gauff a pris le large en profitant des fautes directes de son opposante. La sixième favorite a d’ailleurs envoyé son dernier coup trop profondément pour confirmer sa défaite.

La joueuse des États-Unis n’a pas été convaincante avec les balles en main malgré son gain. Elle a totalisé 15 doubles fautes, mais sa rivale a fait pire avec 18. Pour sa part, Sabalenka a maintenu un faible pourcentage d’efficacité de 51,9 % sur son premier service.

La gagnante se mesurera en quart de finale à la Roumaine Simona Halep, 15e tête de série, qui a aisément défait la Suissesse Jil Teichmann, 21e au monde, en deux manches de 6-2 et 7-5. L’ancienne numéro 1 du circuit de la WTA a eu à sauver une balle de bris au dernier jeu, mais est revenue en force pour finir les hostilités en 90 minutes. Quatre bris en neuf occasions au total ont suffi à Halep qui n’a pas échappé un seul set depuis son arrivée en Ontario.

Pegula tient bon

Dans cette même portion de tableau, l'Américaine Jessica Pegula, septième tête de série, a remporté son duel de troisième tour face à l'Italienne Camila Giorgi 3-6, 6-0 et 7-5.

Pegula n'a rien lâché dans ce duel qui s'est déroulé en trois temps. Après avoir pulvérisé sa rivale, 29e raquette mondiale, en un rien de temps lors de la deuxième manche, elle a dû trimer dur pour ravir le set ultime.

En quarts de finale, sa route croisera celle de l'Ukrainienne Yulia Putintseva. Celle qui a fait mordre la poussière à la Canadienne Katherine Sebov au premier tour a cette fois écarté l'Américaine Alison Riske-Amritraj en deux manches de 6-3 et 7-5.

Putintseva, qui pointe au 46e rang de la WTA, est ainsi la deuxième joueuse la moins bien classée à accéder à ce stade de la compétition, derrière la tombeuse de Bianca Andreescu, Qinwen Zheng (51e).