Omnium banque Nationale

Une promenade dans le parc pour Iga Swiatek

Publié | Mis à jour

La favorite de l’Omnium Banque Nationale de Toronto, la redoutable Iga Swiatek, n’a eu aucun mal à remporter son premier match du tournoi, mercredi, défaisant l’Australienne Ajla Tomljanovic en deux manches de 6-1 et 6-2.

La Polonaise est de retour en Ontario, là où elle avait pleinement pris conscience de son potentiel il y a trois ans. Maintenant numéro 1 mondiale, elle a fait une entrée remarquée sur le court central en n’ayant besoin que de 64 minutes pour se débarrasser de la 72e raquette de la WTA.

«Je suis plutôt contente d’avoir pu jouer à ma façon, a déclaré la gagnante en conférence de presse. C’était mon premier match et ce n’est jamais facile. J’ai toutefois l’impression d’avoir trouvé mon rythme et j’ai connu une solide performance.»

Swiatek a été solide au service avec 73,1 % des points gagnés sur sa première balle et trois as. Ce fut tout le contraire pour Tomljanovic, qui n’a jamais été dans le coup avec les balles en main. L’Australienne a toutefois brisé deux fois le service de sa rivale en deuxième manche.

C’est justement à Toronto en 2019 que les deux joueuses s’étaient croisées pour l’unique fois. Alors qu’elle perdait 4 à 1 au premier set, Tomljanovic avait été forcée d’abandonner à cause d’une blessure.

Il s’agissait déjà du quatrième match à l’Omnium Banque Nationale pour la tenniswoman de 29 ans, qui avait dû passer par les qualifications. Swiatek, elle, avait obtenu un laissez-passer au premier tour.

En rondes des 16, la favorite se mesurera à la Brésilienne Beatriz Haddad Maia. Cette dernière a surpris la Québécoise Leylah Annie Fernandez.

Les Américaines font bien

Un peu plus tôt sur le court National Bank Grandstand, l’Américaine Coco Gauff a défait la Kazakhe Elena Rybakina en trois manches de 6-4, 6-7(8) et 7-6(3).

Ça n’a pas été de tout repos pour la 10e tête de série à Toronto, elle qui a notamment connu toutes sortes d’ennuis quand elle était en possession des balles. Gauff a d’ailleurs commis un impressionnant total de 13 doubles fautes. En huitième de finale, elle se mesurera à la Biélorusse Aryna Sabalenka.

Septième tête de série, l’Américaine Jessica Pegula a battu sa compatriote Asia Muhammad en deux manches de 6-2 et 7-5. Elle affrontera en prochaine ronde l’Italienne Camila Giorgi, qui après avoir vaincu la Britannique Emma Raducanu, a défait la Belge Elise Mertens en deux sets de 6-3 et 7-5.

 Alison Riske, aussi des États-Unis, a battu la Lettonne Jelena Ostapenko (16e) non sans difficulté, ayant besoin de 2 h 21 min pour l’emporter 7-6 (2), 0-6 et 7-5.

L’Américaine Amanda Anisimova, tombeuse de la Canadienne Carol Zhao, a quant à elle baissé pavillon devant la Tchèque Karolina Pliskova (14e) en deux manches identiques de 6-1. La rencontre a duré 53 minutes.

La Roumaine Simona Halep (15e) a pour sa part vaincu la Chinoise Shuai Zhang en deux manches de 6-4 et 6-2. Elle affrontera la Suissesse Jil Teichmann, qui a surpris l’Estonienne Anett Kontaveit, deuxième tête de série, en deux sets identiques de 6-4. Cette dernière avait aussi été éliminée dès son premier match à l’Omnium Banque Nationale l’an dernier.

La Tunisienne Ons Jabeur (5e) a quant à elle déclaré forfait en raison de douleurs abdominales après avoir perdu une manche contre la Chinoise Zheng Qinwen. 

La journée de Paula Badosa (4e) a aussi pris fin prématurément à cause de crampes musculaires, elle qui laisse la Kazakhe Yulia Putinseva atteindre le prochaine tour.