Crédit : AFP

LNH

Terrible nouvelle pour Borje Salming

Publié | Mis à jour

L’ancien défenseur-vedette des Maple Leafs de Toronto Borje Salming a révélé mercredi matin être aux prises avec la maladie de Lou Gehrig, la sclérose latérale amyotrophique (SLA).

L’homme de 71 ans a rédigé un communiqué à l’intention du public afin d’élaborer un peu sur la situation dans laquelle il se trouve. Celui ayant disputé 16 saisons dans la Ville Reine, de 1973 à 1989, est prêt à se battre jusqu’à la fin contre la SLA, une maladie dégénérative menant à la mort et pour laquelle aucun remède n’existe présentement.

«J’ai appris une nouvelle ayant ébranlé ma famille et moi-même. [...] En un instant, tout a changé. Je ne sais pas combien de jours il me reste, mais je comprends qu’il y aura des défis beaucoup plus grands que tous ceux relevés jusqu’à maintenant. Je reconnais qu’il n’y a pas de solution de guérison à l’heure actuelle, sauf que de nombreux essais cliniques sont en cours partout dans le monde et un jour, un remède sera trouvé», a mentionné Salming dans le texte diffusé sur le site des Leafs.

Responsable du dossier médical de l’ex-hockeyeur, Dre Caroline Ingre a rappelé les effets puissants de la SLA.

«C’est une maladie dévastatrice affectant non seulement les muscles, mais aussi la personnalité et les fonctions cognitives, a-t-elle indiqué. Les gens touchés ressentent une faiblesse musculaire progressive. Dans 70 % des cas diagnostiqués, les premiers symptômes se manifestent à partir de la moelle épinière, réduisant la capacité des bras et des jambes. Pour 30 % des gens, ça commence par la bouche et la gorge, ce qui mène à une élocution empâtée et à des difficultés de déglutition.»

Salming a récolté 787 points, dont 150 buts, en 1148 matchs de saison régulière dans la Ligue nationale de hockey, en plus d’écoper de 1344 minutes de pénalité.