Omnium banque Nationale

Félix Auger-Aliassime poursuit sa route!

Publié | Mis à jour

Félix Auger-Aliassime a réussi son entrée en scène, mercredi soir, à l’Omnium Banque Nationale. 

Le Québécois, sixième favori du tournoi de Montréal, l’a emporté au compte de 7-6 (6) et 6-4 devant le Japonais Yoshihito Nishioka.

Ce dernier avait obtenu une invitation des organisateurs alors qu’il s’était incliné en finale du tournoi de Washington la semaine dernière. Pour revenir à Auger-Aliassime, la neuvième raquette mondiale a sûrement poussé un soupir de soulagement à la fin de la rencontre. Cet affrontement contre Nishioka représentait un piège dans son parcours. Toutefois, il a évité de tomber dedans en gérant bien les moments importants.

Après une première manche serrée, le favori de la foule est passé à la vitesse supérieure lors de la deuxième. Il a brisé Nishioka à la cinquième partie pour prendre le contrôle du duel pour de bon.

Par la suite, le reste du match a été une formalité pour le protégé de Fred Fontang. Il a bien tenu les échanges contre le tenace Nishioka. Auger-Aliassime a maintenant une fiche de 2-2 en carrière contre ce dernier.

Au prochain tour, Auger-Aliassime affrontera le Britannique Cameron Norrie qui a vaincu Botic van de Zandschulp en deux manches. Les deux joueurs se sont affrontés en demi-finale la semaine dernière à Los Cabos. Norrie avait eu le dessus sur Auger-Aliassime en trois manches. Un duel qui s’annonce intéressant.

«Mes repères de notre match de la semaine dernière sont encore frais à ma mémoire, a souligné Auger-Aliassime. J’ai eu des choses qui ont bien fonctionné contre lui.»

«Ça sera dur parce que Norrie est un des meilleurs joueurs au monde à l’heure actuelle, mais j’approche ce match avec confiance.»

ENTREVUE_FELIX_JP -

Lent départ

Auger-Aliassime et Nishioka ont eu besoin de quelques jeux pour s’installer dans le match. Possiblement en raison d’une certaine nervosité, le Québécois a commis plusieurs fautes non provoquées. Il en a totalisé 25 en première manche.

«J’ai eu une première manche difficile contre un adversaire tenace. J’avais de bonnes idées, mais l’exécution n’était pas là, a analysé le Auger-Aliassime. Au deuxième set, j’avais une vitesse que je n’avais pas en première manche.»

Il a eu de la difficulté à calibrer sa longueur de balles lors des échanges. Nishioka avait seulement à retourner la balle de l’autre côté du filet et d’attendre qu’Auger-Aliassime commette une faute.

On peut dire que le Japonais jouait la «trappe» alors que le protégé de Fontang mettait la pression avec des attaques répétées. Au final, Auger-Aliassime a trouvé une façon de remporter la première manche.

Au bris d’égalité, il a obtenu un mini-bris pour avoir le dessus. Il a mis fin à la manche avec un superbe revers en croisé. Après cette frappe, la foule a rugi. Félix a profité du moment avant de retraiter vers son banc avec le poing dans les airs. Un beau moment.

«C’est difficile de se préparer à cela (au bruit de la foule), a raconté Auger-Aliassime. Je me suis levé ce matin et je me sentais très bien. Mon échauffement s’est très bien passé et tout semblait normal.»

«Quand tu sors et que tu passes dans le tunnel, tu sens une excitation, une vibration qui est différente et que je ne retrouve pas nulle part ailleurs. Ça m’a donné des frissons et des papillons.»

«À la fin de la première manche, l’énergie qui était là était magique. Je me suis exposé au public et j’ai savouré le moment.»

♦ Les amateurs du central ont offert une ovation debout lors de l’entrée sur le terrain d’Auger-Aliassime. Durant le match, ils ont été très bruyants pour encourager le joueur local. 

COURT CENTRAL

Tommy Paul (États-Unis) bat Carlos Alcaraz (Espagne) [2] 6-7, 7-6 et 6-3

SU ALCARAZ-PAUL -

Nick Kyrgios (Australie) élimine le numéro un mondial Daniil Medvedev (Russie) [1] 6-7 (2), 6-4 et 6-2

KYRGIOS_MEDVEDEV -

Taylor Fritz (États-Unis) [10] vient de l'arrière face à Frances Tiafoe (États-Unis) 5-7, 6-1, 6-4

OBN: Taylor Fritz vient de l'arrière face à Frances Tiafoe -

Felix Auger-Aliassime (Canada) [6] gagne 7-6 et 6-4 c. Yoshihito Nishioka (Japon) 

Suivi de:

Jack Draper (Grande-Bretagne) surprend Stefanos Tsitsipas (Grèce) [3] 7-5 et 7-6

Draper surprend Tsitsipas; la 3e tête tombe au 2e tour à Montréal -

COURT ROGERS

Casper Ruud (Norvège) [4] bat Alex Molcan (Slovaquie) 7-6 et 6-3

Suivi de:

Jannik Sinner (Italie) [7] l'emporte 2-6, 6-4 et 6-2 c. Adrian Mannarino (France)

Suivi de:

Gael Monfils (France) [17] vient à bout de Maxime Cressy (États-Unis) 7-6 et 7-6

Suivi de:

Cameron Norrie (Grande-Bretagne) [9] l'emporte 6-1 et 6-2 c. Botic van de Zandschulp (Pays-Bas)

Suivi de:

Daniel Evans (Grande-Bretagne) gagne 6-4 et 6-4 c. Andrey Rublev (Russie) [5]

COURT 9

Jenson Brooksby (USA) s'incline 7-5 et 6-1 devant Roberto Bautista Agut (Espagne) [14]

Suivi de:

Alex de Minaur (Australie) s'impose 7-6 et 7-5 face à Grigor Dimitrov (Bulgarie) [15]

Suivi de:

Diego Schwartzman (Argentine) [12] baisse pavillon 6-4, 6-2 c. Albert Ramos-Vinolas (Espagne)

COURT 5

Holger Rune (Danemark) s'incline 6-0, 6-3 devant Pablo Carreno Busta (Espagne)

Suivi de:

Marin Cilic (Croatie) [13] a le meilleur sur Karen Khachanov (Russie) 6-3 et 6-2