Crédit : AFP

Omnium banque Nationale

Casper Ruud : du hockey au tennis

Publié | Mis à jour

Le joueur de tennis norvégien Casper Ruud, quatrième tête de série à Montréal, excelle peut-être un peu moins sur surface dure que sur terre battue. 

Il fut par ailleurs une époque où il s’amusait plutôt, avec des patins dans les pieds, sur surface glacée.

Avant de se consacrer au tennis, durant son adolescence, Ruud a effectivement joué au hockey, comme plusieurs enfants de la Scandinavie. Encore aujourd’hui, l’athlète de 23 ans adore ce sport. Son équipe préférée n’est toutefois pas le Canadien de Montréal, mais bien le Lightning de Tampa Bay.

«Quand j’étais plus jeune, nous allions dans la région de Tampa chaque année pendant les vacances des Fêtes car mes grands-parents y avaient une maison, a-t-il raconté, mercredi, lors d’une généreuse entrevue. On en profitait pour aller voir des matchs et j’ai toujours continué de suivre le Lightning. Ils ont tellement de bons joueurs avec [Steven] Stamkos, [Nikita] Kucherov, [Victor] Hedman...»

«C’est plus difficile de suivre les matchs à partir de la Norvège, avec le décalage horaire», a noté au passage le joueur de tennis, tout en montrant son grand respect pour son compatriote Mats Zuccarello, du Wild du Minnesota.

Si le Lightning a remporté deux fois la Coupe Stanley dans les trois dernières années, Ruud compte pour sa part neuf titres sur le circuit de l’ATP, tous gagnés depuis 2020. Il a enlevé les honneurs de huit tournois sur terre battue et un seul sur surface dure, soit en 2021, à San Diego.

«J’ai eu de bons résultats sur le dur cette année avec une finale à Miami, a toutefois rappelé Ruud, à propos de la compétition Masters 1000 tenue au printemps. C’était une grosse étape pour moi.»

Un chemin ouvert?

Le jeune Espagnol Carlos Alcaraz est celui qui avait battu Ruud en finale à Miami. Or, Alcaraz a été éliminé, mercredi, à la Coupe Rogers. Le grand favori Daniil Medvedev, qui se retrouvait dans le haut du tableau avec Ruud, représentait par ailleurs un adversaire potentiel dès la demi-finale, mais l’Australien Nick Kyrgios l’a écarté.

Ces surprises s’ajoutent aux absences d’Alexander Zverev, Rafael Nadal et Novak Djokovic à Montréal. Le chemin ne s’annonce pas pour autant complètement ouvert pour le Norvégien, détenteur du septième rang mondial.

Après avoir vaincu le Slovaque Alex Molcan en deux manches de 7-6 (3) et 6-3, Ruud a maintenant rendez-vous avec Roberto Bautista Agut, 14e tête de série et 18e au monde, au troisième tour. Or, il n’a encore jamais vaincu l’Espagnol en deux affrontements sur le circuit de l’ATP.

«Je dois évidemment y aller un match à la fois. Bautista Agut est un excellent joueur, très complet», a noté Ruud, à propos de son prochain adversaire.

Surprenant service

Contre Molcan, Ruud s’est dit encouragé par la qualité de ses services.

«J’ai fait au moins une dizaine d’as, ce qui n’est pas normal pour moi, a indiqué le Norvégien, qui a réalisé exactement 13 as. Ce n’est pas ma marque de commerce, mais sur la surface dure, c’est plus rapide.»

Le fait de sauver cinq balles de bris en six occasions aura aussi aidé le Norvégien à passer au tour suivant.