Crédit : DIDIER DEBUSSCHERE/JOURNAL DE QUEBEC

Canadiens de Montréal

Une chance en or pour Joshua Roy

Publié | Mis à jour

EDMONTON – L’annulation du Mondial junior en décembre dernier en raison de la COVID-19 aura privé plusieurs joueurs d’une expérience internationale. Pour Joshua Roy, c’est tout le contraire. Non seulement obtient-il une chance inespérée de représenter son pays, mais en plus, il le fera sur le premier trio de l’équipe avec Mason McTavish et Connor Bedard.

Retranché en décembre, l’attaquant du Phoenix de Sherbrooke et espoir du Canadien de Montréal avait, de son propre aveu, vécu une vive déception.

«J’étais déçu parce que ça avait super bien été, a-t-il raconté lundi soir, après le premier et seul match préparatoire de la formation canadienne – une victoire de 4-3 contre la Suède – avant ses débuts officiels, mercredi. À ce moment, je m’étais donné comme objectif que je voulais faire l’équipe l’hiver prochain. Quand j’ai vu que le tournoi était annulé [en décembre dernier], mon objectif a changé et je voulais me tailler une place à celui-là. J’ai travaillé fort et quand j’ai appris la nouvelle, j’étais super heureux.»

Gros défi

Les choses n’auraient possiblement pas pu mieux tomber pour le choix de cinquième tour du Tricolore. Le désistement de neuf membres de la formation originale de décembre dernier lui a permis non seulement d’obtenir sa place, mais aussi, à première vue, d’y jouer un rôle important. Lundi soir contre la Suède, il a inscrit le quatrième but des siens et été utilisé dans des missions offensives en jouant avec McTavish et Bedard à cinq contre cinq en plus d’être employé sur la deuxième vague d’avantage numérique.

Pour l’instant, il est évident que Hockey Canada a confiance en le jeune Beauceron.

«C’est un gros défi pour moi. Je suis placé avec deux très bons joueurs qui sont probablement les deux meilleurs espoirs ici. Par contre, je ne m’en fais pas trop avec ça. Je joue mon jeu et ce n’est pas pour rien que je suis sur le premier trio. J’ai parlé à l’entraîneur et il a aimé comment j’ai pratiqué. Tout ce que je veux faire, c’est jouer mon style, travailler fort et aider mes coéquipiers à marquer des buts.»

Rien d'acquis

Toutefois, même si Joshua Roy devrait débuter le premier match officiel d’Équipe Canada junior, mercredi face à la Lettonie, sur la première unité en attaque, il ne tient rien pour acquis. L’entraîneur-chef Dave Cameron a bien spécifié qu’il y aurait des changements à l’alignement tout au long de la compétition.

«Il ne faut pas que je tienne mon poste pour acquis. Je dois continuer à travailler comme je l’ai fait jusqu’ici.»