Crédit : Joël Lemay / Agence QMI

Omnium banque Nationale

Sortie rapide pour Andy Murray

Publié | Mis à jour

Andy Murray s’est mesuré à plus fort que lui, mardi, sur le central. Il a subi une défaite expéditive contre l’Américain Taylor Fritz, 13e joueur mondial.

Fritz a signé un gain convaincant de 6-1 et 6-3 contre celui qui avait reçu une invitation du comité organisateur de l’Omnium Banque Nationale. Le tout s’est terminé en une heure et 27 minutes de jeu.

L’Américain était en grande forme et il a placé son rival britannique sur les talons rapidement dans le match. Fritz a été dominant en fond de court alors que Murray s’est retrouvé à court de réponses.

Malgré l’appui de la foule, le triple gagnant du tournoi canadien n’a pas été en mesure de renverser la vapeur. Son service n’a pas été en mesure de rivaliser avec celui de Fritz.

Le 10e favori du tournoi a été en mesure d’obtenir 12 balles de bris dans le match. Il en a converti quatre pour prendre le contrôle de la rencontre.

Dans un autre match intéressant au programme, le Britannique Cameron Norrie a défait l’Américain Brandon Nakashima en deux manches identiques de 6-4. Norrie, 11e raquette, est celui qui a battu Félix Auger-Aliassime en demi-finale du tournoi de Los Cabos la semaine dernière.

Il sera à surveiller dans les prochains jours. Norrie a une bonne saison avec une fiche de 18-9 sur surface dure.

FAA contre Nishioka

On connaît maintenant le premier adversaire de Félix Auger-Aliassime. Il se mesurera au Japonais Yoshihito Nishioka, 54e joueur mondial.

Nishioka l’a emporté 6-2 et 6-3 contre le Français Benoit Paire sur un court secondaire.

C’est un match piège pour Auger-Aliassime alors que Nishioka vient de s’incliner en finale du tournoi de Washington devant Nick Kyrgios.

Le Japonais mène 2-1 dans les affrontements contre le Québécois. Auger-Aliassime a remporté le dernier duel entre les deux hommes, l’an dernier, en quart de finale du tournoi de Cologne.

Après l’hécatombe canadienne hier, Auger-Aliassime est le dernier représentant canadien au tableau principal. On verra comment il gérera la nervosité et la pression qui vient maintenant avec son rang mondial.