Crédit : Kirby Lee-USA TODAY Sports

MLS

Match des étoiles MLS: l'honneur sera en jeu

Publié | Mis à jour

Lorsque la crème de la crème de la Major League Soccer (MLS) affrontera celle de la Liga MX, ce soir au Minnesota, rien d’autre ne sera à l’enjeu que l’honneur. Ce sera toutefois une autre occasion de comparer la qualité du produit offert par les deux meilleures ligues de soccer en Amérique du Nord.

Il y a quelques années, on n’aurait jamais osé placer le circuit Garber et la première division mexicaine sur le même piédestal. En fait, depuis l’instauration du format actuel de la Ligue des champions de la CONCACAF, en 2008, un club mexicain avait raflé les grands honneurs chaque année...

Voyez le match des étoiles à TVA Sports 2.

Jusqu’en 2022. Les Sounders de Seattle ont causé la surprise, le 4 mai 2022, en triomphant devant le Club Universidad Nacional A.C.

Quelques mois plus tard, dans le cadre d’un match d’exhibition, le Galaxy de Los Angeles a battu le club Chivas 2 à 0 devant une foule de 71 000 personnes au SoFi Stadium.

«Je suis inquiet, a avoué après le duel le président de la Liga MX, Mikel Arriola, dont les propos ont été repris par le réseau ESPN. Les sommes investies par les clubs de la MLS ont grimpé de 600 % en 12 ans.

«Nous voulons ce genre d’investissements. Si nous n’atteignons pas cela, nous perdrons des plumes dans les cinq prochaines années. C’est l’objectif principal de notre ligue.»

Pour rattraper le terrain perdu, Arriola croit que son circuit doit aussi privilégier le développement des jeunes joueurs, ce qui peut mener à d’éventuels transferts avec des organisations européennes.

«Les États-Unis ont investi dans la jeunesse et comptent maintenant 220 joueurs en Europe. Nous en avons 35», a-t-il résumé.

Une évolution fulgurante

L’entraîneur-chef de la formation de la MLS, Adrian Heath, a rencontré les médias, à quelques jours du match des étoiles. L’Anglais, qui est pilote du Minnesota United FC, partage le même constat qu’Arriola.

«Étant donné que je suis Européen et que je suis arrivé ici il y a 13 ans, j’ai un certain recul sur la situation. Je crois que le niveau de la MLS n’a jamais été aussi près de celui de la Liga MX.

«Quand je suis arrivé il y a 13 ans, l’écart était plutôt grand. Mais il s’est amoindri chaque année en raison des investissements des équipes de la MLS. À long terme, je crois que ce sera bon pour la Liga MX aussi», a-t-il estimé.

Le Mexicain Javier «Chicharito» Hernandez, tête d’affiche de l’équipe du circuit Garber, est bien placé pour commenter l’affaire.

«Je crois que les deux ligues ont beaucoup à apprendre l’une de l’autre, parce qu’elles font toutes deux de bonnes et de moins bonnes choses, a-t-il noté.

«Nous devons être plus positifs par rapport à cela et éviter de mettre les deux circuits en opposition.»

Par contre, «Chicharito» n’entendra pas à rire sur la pelouse de l’Allianz Field, mercredi. Lui et les étoiles de la MLS ne prennent pas le duel à la légère et entendent confirmer leur ascension fulgurante, un an après avoir nécessité une séance de tirs au but pour remporter le premier affrontement entre les deux circuits.

«Ce sera un match compétitif, et on espère l’emporter, a conclu Hernandez. C’est pourquoi nous sommes dans cette ligue. On veut donner tout ce qu’on a sur le terrain et à l’extérieur pour aider le circuit à évoluer.»