Crédit : PASCAL HUOT/AGENCE QMI

MLB

Expos Fest: «Comme une gang de gamins dans la ruelle»

Publié | Mis à jour

La tournée Expos Fest a effectué un passage empreint de nostalgie à Québec, samedi, où les anciens des Expos de Montréal ont affronté les anciens des Capitales au Stade Canac. Ils étaient nombreux à avoir des étoiles dans les yeux pour cette rencontre.

Les joueurs des «Caps», pour la plupart, ont commencé à s’intéresser au baseball en regardant les Expos. Ils retrouvaient l’espace d’une journée leurs anciens coéquipiers, avec la chance d’affronter leurs idoles. Disons qu’on a vu pire comme journée!

«C’est un rituel qu’on a chaque année, en collaboration avec les Capitales. On les ramène pour des retrouvailles et c’est toujours pour de bonnes causes», a expliqué au bout du fil le responsable des anciens, Stéphane Dionne.

Crédit photo : PASCAL HUOT/AGENCE QMI

«Avec les gars, on se parle sur Messenger et ils étaient excités comme des enfants. Ce sont vraiment des gamins qui retournent au bercail», a-t-il ajouté, le plaisir transparaissant dans sa voix.

Magique

Tout le monde a eu droit à un bon spectacle malgré la chaleur éprouvante. Environ un millier d’amateurs s’étaient déplacés pour voir ce match avant celui entre les Capitales et les Aigles de Trois-Rivières, en Ligue Frontière.

Ce fut serré, les anciens Expos l’emportant 9 à 8. Vance Law a amorcé la rencontre sur la butte en remplacement du légendaire Claude Raymond, et c’est l’inimitable Bill «Spaceman» Lee qui a réalisé le sauvetage. Dans ce match de balle-molle, le septuagénaire a lancé des rapides et des courbes par-dessus l’épaule pour fermer les livres.

«C’était magique», a reconnu Dionne.

«Gagne ou perd, on a tous gagné là-dedans. Au moins, on a eu un match. C’était comme une gang de gamins dans la ruelle, comme quand on était jeune», a illustré avec nostalgie l’homme de 52 ans.

Pour la cause

L’Expos Fest permet de reconnecter avec le plaisir de jouer au baseball, mais il est aussi une belle initiative pour amasser des fonds. La Fondation Kat D DIPG, qui lutte contre le cancer du cerveau chez les enfants, s’approche du million de dollars en dons.

Ça en dit beaucoup pour tous les gens impliqués au sein de la tournée.

«On est tous parents d’enfants et les enfants, c’est la prunelle de nos yeux», a reconnu Stéphane Dionne.

«On le fait toujours pour la cause, et quand la cause c’est les enfants, c’est toujours [important], a dit l’ancien lanceur des Expos Denis Boucher. Moi, j’en ai eu quatre et ma fille travaille à l’hôpital pour enfants. C’est toujours un “no brainer” de participer à ça et en même temps, on a du plaisir à faire ce que l’on aime, jouer au baseball et revoir nos anciens coéquipiers.»