Crédit : AFP

Sports divers

Judo: l’or au cou de l'alligator

Publié | Mis à jour

Quelques minutes après le duel entièrement canadien en finale chez les moins de 100 kg, où Shady ElNahas a eu le dessus sur son coéquipier Kyle Reyes et ainsi ravi l’or, Marc Deschênes a saisi l’occasion de vaincre de façon décisive, chez les plus de 100 kg, en moins d’une minute! Le Canada a ainsi gagné trois médailles mercredi au tournoi de judo des Jeux du Commonwealth 2022 à Birmingham.

Sourire éclatant, le judoka poids lourd est sorti des tatamis manifestement heureux de sa journée de travail. «C’était ma première compétition depuis ma blessure au genou, j’étais vraiment content de gagner!» a exprimé Marc Deschênes.

• À lire aussi: Pierre-Alexandre Bessette tout juste à court du podium

• À lire aussi: Jeux du Commonwealth : l'or pour Catherine Beauchemin-Pinard

C’est la somme de deux waza-ari réussis en immobilisant, les deux fois, son adversaire Kody Andrews, de Nouvelle-Zélande, qui a donné le ippon à Deschênes seulement 58 secondes après le début du combat. «Ce n’était pas ma stratégie initiale, mais l’occasion s’est présentée. Je l’ai saisie!»

Après ses victoires, le judoka a fait un signe d'alligator, un geste qui a fait écho sur les médias sociaux. «C’est ma technique signature au sol, le "gator"! J’entoure mon adversaire avec mes jambes et je tourne», a expliqué avec enthousiasme l’athlète de 29 ans.

Deux Canadiens en finale dans la catégorie des moins de 100 kg

Shady ElNahas et Kyle Reyes ont connu un début de tournoi parfait, ce qui les a menés à s’affronter pour se disputer l’or chez les moins de 100 kg. Le duel tactique des deux gauchers a finalement été remporté par ElNahas.

«C’est un inconvénient de se battre contre quelqu’un qui nous connaît aussi bien, ce n’est pas possible de le surprendre», a expliqué le médaillé d’or.

«J’ai réussi quelques bonnes positions de main, mais il aurait fallu que j’attaque plus vite, avant qu’il s’en défasse», a quant à lui expliqué Kyle Reyes.

S’affrontant sans entraîneur, les deux Canadiens n’ont pu profiter des précieuses recommandations d’Antoine Valois-Fortier pendant le combat. «Mon frère Mohab [ElNahas] était dans les estrades. Il connaît bien mon judo et il était là pour moi. Ses conseils m’ont permis de m’adapter!», a révélé Shady ElNahas.

Plus tôt, en finale de bronze chez les moins de 78 kg, Coralie Godbout s’est inclinée contre l’Écossaise Rachel Tytler et a ainsi pris le cinquième rang.