Tennis

«C’est tellement spécial» - Vasek Pospisil

Publié | Mis à jour

L’Omnium Banque Nationale est sur le point de se mettre en branle, autant à Montréal qu’à Toronto, et les joueurs canadiens de tennis auront l’occasion de briller devant leurs partisans.

Cette année, le tournoi masculin aura lieu à Montréal alors que la compétition féminine sera présentée à Toronto. Ainsi, il y aura bien sûr le Québécois Félix Auger-Aliassime et l’Ontarien Denis Shapovalov qui fouleront les terrains du Stade IGA, mais également des vétérans comme le Britanno-Colombien Vasek Pospisil, qui en sera à une 14e participation au tournoi canadien.

Pospisil se dit d’ailleurs en santé et sans douleur, lui qui combattait une blessure au cou.

«Je suis maintenant sans douleur depuis trois semaines, a souligné Pospisil, mercredi, lors de l’émission Salut Bonjour sur les ondes de TVA. J’ai eu une blessure au cou et ç’a été un peu compliqué lors des quatre derniers mois. Il y a moins de pression cette année, je vais faire le meilleur que je peux.»

Depuis environ une décennie, le tennis canadien est en plein essor. Il y a d’abord eu des joueurs comme Milos Raonic, qui a déjà atteint le troisième rang mondial, et Pospisil du côté des hommes, mais également la Québécoise Eugenie Bouchard, qui a participé en 2014 à la finale de Wimbledon.

Maintenant, c’est la génération de «FAA» et de «Shapo» chez les hommes alors que Leylah Fernandez, finaliste à l’Omnium des États-Unis en 2021, et Bianca Andreescu, qui s’était imposée à Flushing Meadows en 2019, ont pris la relève.

«Ç’a changé beaucoup avec Milos, Eugenie et moi. ]...] Il y a eu Louis Borfiga qui est venu de France et il a fait de grands changements dans la culture du tennis ici au Canada. Il a amené des entraîneurs de France et ç’a beaucoup aidé. Ce n’est pas seulement Louis Borfiga, c’est beaucoup de choses, mais il a été un des rouages importants.»

Pospisil revivra certainement de bonnes émotions à Montréal puisqu’en 2013, il avait atteint le carré d’as du tournoi montréalais avant d’être défait par Raonic; un moment qu’il n’oubliera jamais.

« Ce moment avec Raonic, ce fut vraiment le premier moment où j’ai explosé sur le circuit. Pour moi, Montréal, ça reste la ville et le tournoi le plus important de ma carrière. Chaque que je reviens ici, c’est tellement spécial, car j’ai tous les souvenirs de cette année-là. Pour les joueurs canadiens, de jouer chez nous, ça donne une énergie différente.

L’Omnium Banque Nationale sera présenté à partir du 8 août à TVA Sports et TVA Sports direct.

Voyez l’entrevue dans la vidéo ci-dessus.