Crédit : AFP

NFL

Les Dolphins sévèrement punis par la NFL

Publié | Mis à jour

La NFL a sévi contre les Dolphins de Miami, qui ont tenu des discussions non permises avec le quart-arrière Tom Brady et l’entraîneur-chef Sean Payton alors que ces derniers avaient des contrats avec d’autres organisations.

Dans un communiqué partageant les résultats d’une enquête indépendante, le commissaire de la NFL, Roger Goodell, a annoncé mardi que les Dolphins perdaient leur sélection de première ronde en 2023 et celle de troisième tour en 2024 puisqu’ils ont «violé les politiques d’intégrité du sport».

Le propriétaire Stephen Ross a par ailleurs été suspendu jusqu’au 17 octobre, écopant au passage d’une amende de 1,5 million $.

Le circuit reproche aux Dolphins d’avoir tenu des discussions secrètes avec Brady de 2019 à 2021 avec comme objectif d’en faire un actionnaire minoritaire du club. Or, Brady était sous contrat avec les Patriots de la Nouvelle-Angleterre ou les Buccaneers de Tampa Bay et le club de la Floride n’avait pas demandé la permission des deux équipes.

Des discussions avec l’agent de Payton ont également eu lieu en 2022 pendant que celui-ci était entraîneur-chef des Saints de La Nouvelle-Orléans. Payton a finalement remis sa démission, mais les Dolphins ont poursuivi leurs efforts de séduction malgré tout, même si les Saints leur avaient refusé ce droit.

Une peine exemplaire

Goodell espère maintenant que ces sanctions seront suffisantes pour convaincre toute équipe de ne pas poser ce genre d’actions.

«Les enquêteurs ont découvert des violations d'une ampleur et d'une gravité sans précédent, a commenté Goodell dans ce même communiqué. Je ne connais aucun exemple antérieur d'une équipe ayant enfreint l'interdiction de discuter à la fois avec un entraîneur-chef et un joueur-vedette, au détriment potentiel d'autres clubs, sur une période de plusieurs années.»

Ross a lui-même réagi, indiquant qu’il n’allait pas contester le verdict malgré son désaccord.

«Je suis fortement en désaccord avec les conclusions et la sanction, a dit Ross dans un communiqué. Toutefois, j’accepte les conséquences parce que la chose la plus importante est d’éviter les distractions dans l’équipe à l’approche d’une excitante nouvelle saison.»

Quant à certaines accusations de défaites volontaires afin d’être mieux classé en vue du repêchage en 2019, elles se sont avérées infondées. C’est Brian Flores qui avait lancé ces accusations après avoir été congédié par le club.

«Comme j’ai toujours dit, ces allégations étaient fausses, malicieuses et diffamatoires, et elles ont été écartées», s’est félicité Ross.