CF Montréal

Le CF Montréal au cœur d’une séquence chargée

Publié | Mis à jour

Wilfried Nancy devra trimer dur au cours des prochains jours. Non seulement le CF Montréal affrontera une équipe qui a le vent en poupe contre le Crew, mercredi à Columbus, mais il reprendra l’action trois jours plus tard au Stade Saputo.

Avec le verdict nul de 0 à 0 contre les New York City FC, samedi dernier, et celui contre l’Inter Miami, samedi prochain, le onze montréalais aura disputé trois parties en huit jours.

Voyez les points de presse du jour en vidéo principale.

S’il a reconnu que sa troupe sera mise à rude épreuve avec cette séquence chargée, il a toutefois indiqué qu’il avait confiance au niveau d’énergie et n’a pas voulu montrer son jeu quant à de possibles rotations dans la formation.

«On avait [ciblé] les deux prochains matchs, a affirmé Nancy en conférence de presse, mardi. On a regardé lors de la séance d’entraînement [de mardi] ce qu’on va mettre en place. Je vais regarder ça.»

Un défi

Avant de penser à Miami, le Bleu-Blanc-Noir devra se concentrer sur le Crew. Le club de l’Ohio connaît d’excellents moments, n’ayant pas perdu à ses neuf dernières sorties (5-0-4).

La plus récente acquisition du Crew, soit l’attaquant Cucho, a changé le portrait de l’équipe en marquant notamment quatre buts en cinq parties. Après avoir été nommé joueur par excellence de la coupe MLS en 2020, Lucas Zelarayan demeure également une grande menace, lui qui est constamment impliqué dans le jeu à titre de milieu offensif.

«C’est la même chose contre toutes les équipes, a relativisé Nancy. Nous voulons respecter notre jeu, mais nous voulons trouver des moyens de remporter les batailles. C’est ce que mes joueurs ont fait depuis quelques matchs.»

«Columbus, c’est une très bonne équipe. Leur nouveau numéro 9, il est très, très bon. Il est capable de faire les liens dans le jeu. Il a aussi Zelarayan, il y a de nombreux bons joueurs. Ce ne sera pas facile. Il faudra respecter notre jeu et être très agressifs.»

Difficile à contrer

Le CF Montréal n’a par ailleurs remporté que deux de ses 14 derniers matchs au domicile du Crew. Et pour couronner le tout, cette équipe ne donne que très peu de buts; une situation qui n’avantage pas très souvent le club québécois.

«On travaille à l’entraînement les défenses en "low block", les défenses qui sont basses», a révélé le pilote à propos de ces difficultés qui ont une fois de plus été mises en évidence samedi contre New York.

«Après, dans le football de nos jours, c’est la chose la plus difficile de déséquilibrer des blocs qui sont bas. Il y a des profils de joueurs qui peuvent aider, mais [ça dépend] plus de la fluidité du jeu. On y travaille. Ensuite, on sait que dans le dernier tiers et dans la boîte, le joueur de talent peut faire la différence. Ce sont des choses qu’on travaille collectivement.»

Progression

La confiance demeure toutefois bien présente au sein du groupe. L’équipe a remporté cinq de ses huit derniers matchs et a offert une performance presque parfaite contre New York.

«On a tout bien fait. C’est rare que je dis ça. Oui, on n’a pas marqué, mais des fois, il y a des matchs comme ça. Le niveau de jeu avec le ballon et le niveau de jeu sans le ballon, ç'a été vraiment intéressant, a dit le pilote. C’est un match qui a abouti et ça montre que l’équipe progresse.»

Merci à la Première Ligue canadienne

L’entraîneur-chef du CF Montréal, Wilfried Nancy, a lancé des fleurs à la Première Ligue canadienne (PLC), se félicitant du rôle du circuit dans le développement du Québécois Mohamed Farsi.

Farsi, 22 ans, a signé il y a une semaine un premier contrat dans la Major League Soccer (MLS) avec le Crew de Columbus, devenant l’un des très rares Québécois à atteindre ce niveau sans passer par l’Académie du CF Montréal.

Pour y parvenir, Farsi a opté pour le Cavalry FC, dans la PLC. Il a disputé 35 matchs avec ce club avant de s’entendre avec le Crew 2 dans la ligue MLS Next Pro ce printemps. Il a rapidement gagné le respect de ses patrons, si bien qu’il a vu de l’action dans trois parties avec le Crew cette saison.

«J’adore, j’adore. C’est une belle histoire, s’est enthousiasmé Nancy, mardi en conférence de presse. Je dis souvent à mes joueurs et au personnel que chacun a son histoire et sa trajectoire.»

«On se rend compte qu’on avait des doutes par rapport à ce qui se passait au niveau de la PLC – je me rappelle qu’il y avait beaucoup de septiques –, mais c’est tout à fait normal d’avoir un championnat professionnel dans un pays. Et grâce à ça, ça permet à des joueurs d’évoluer, comme Farsi et Joel Waterman, qui vient de là aussi.»

En ce qui concerne Farsi, le pilote ne lui souhaite que du bon. Il serait étonnant de le voir en action, mercredi, puisqu’il était de la formation du Crew 2, dimanche.

«C’est un bon latéral, il a des qualités qui sont intéressantes. Maintenant, c’est à lui de trouver le rythme. Mais s’il a signé, c’est un joueur intéressant. Bon succès à lui.» 

L’adversaire en cinq points

Une lutte serrée

Malgré un début de saison compliqué, le Crew est au cœur de la féroce lutte pour une place en séries éliminatoires dans l’Est. Avec une fiche de 4-0-5 à ses neuf dernières sorties, il pointe au sixième rang avec 30 points. Il ne compte toutefois que six points d’avance sur la 12e position.

Grosse séquence

Si le Crew évite la défaite mercredi, il n’aura pas subi de revers à ses 10 derniers matchs. Il s’agirait de sa troisième séquence d’au moins 10 parties sans défaite après celle de 12 en 2017 et de 18 en 2004.

En feu

Lucas Zelarayán connaît d’excellents moments. Il a été impliqué dans sept des huit derniers filets de son équipe (un but, une passe). L’Argentin de 30 ans n’est donc pas étranger aux succès de son club.

Un record

Cucho Hernández, récemment embauché à titre de joueur désigné, a rapidement fait sa place au sein du Crew. Il est en effet le seul joueur de l’histoire du circuit à avoir inscrit ses quatre premiers buts en moins de 90 minutes. Le Colombien de 23 ans a précédemment été sous contrat avec Watford de 2017 à 2022. Le club anglais vient d’être relégué en deuxième division.

Pas de départ

L’ancien gardien du CF Montréal, Evan Bush, n’a pas vu d’action cette saison avec le Crew après avoir pris part à cinq parties la saison dernière. Avant d’amorcer la campagne, l’Américain a signé un contrat d’une saison assorti à une année d’option pour 2023. 

Le match contre le Crew sera diffusé sur les ondes de TVA Sports, mercredi soir.