Crédit : DIDIER DEBUSSCHERE/JOURNAL DE QUEBEC

LNH

Jakob Pelletier veut brouiller les cartes

Publié | Mis à jour

L’attaquant québécois Jakob Pelletier veut mettre toutes les chances de son côté pour convaincre l’état-major des Flames de Calgary de lui faire une place dans le grand club dès la saison prochaine.

Après une impressionnante saison recrue avec le Heat de Stockton, dans la Ligue américaine de hockey (LAH), le natif de la Vieille Capitale pense être prêt à passer au prochain niveau. Il a été le troisième meilleur pointeur parmi les joueurs de première année en 2021-2022, récoltant 62 points en 66 rencontres.

«Mon premier objectif est d’atteindre la Ligue nationale de hockey (LNH), a-t-il indiqué au site du circuit Bettman. Je vais faire tout mon possible pour y parvenir.

«En ce moment, je veux connaître une bonne saison morte et arriver au camp plus fort physiquement. Si je dois m’entraîner deux fois par jour pour accomplir cela, c’est ce que je ferai.»

Pelletier, choisi 26e au total de l’encan de 2019, aura certainement la chance de briller à Calgary dès la campagne prochaine. Âgé de 21 ans, l’ailier pourrait profiter du départ de Johnny Gaudreau et Matthew Tkachuk pour obtenir un poste dans les trois premiers trios de l’équipe albertaine.

«C’est la prochaine étape pour lui, a noté l’entraîneur du développement Ray Edwards. Il se doit de forcer les gens à prendre des décisions difficiles, c’est aussi simple que cela.

«Nous lui avons déjà parlé de cela et il comprend l’ampleur de sa tâche dans les prochains mois. Son objectif est d’arriver au camp et de brouiller les cartes.»

Celui qui a amassé sept points en autant de rencontres au Championnat du monde de hockey junior en 2021 se dit prêt à relever le défi, surtout puisqu’il a pu apprendre de son expérience moins concluante au camp des Flames de l’an dernier.

«En septembre dernier, je n’ai pas assez fait pour prouver que je pouvais jouer pro, a conclu Pelletier. Je crois que cela m’a donné une poussée quand je me suis fait couper.

«Si je reste fidèle à mon style de jeu et que je suis bon avec mon bâton et en échec avant, je crois pouvoir mettre les chances de mon côté.»

Par ailleurs, peu importe s’il dispute la prochaine saison dans la LAH ou dans la LNH, Pelletier élira domicile à Calgary dès cette saison. Le club-école des Flames, qui était installé à Stockton depuis sept saisons, disputera maintenant ses matchs à domicile dans la métropole albertaine et portera le nom de Wranglers.

Kylington évite l’arbitrage

Les Flames n’ont plus que le dossier d’Andrew Mangiapane à régler, puisqu’ils se sont entendus avec le défenseur Oliver Kylington sur les termes d’une prolongation de contrat de deux ans.

Kylington évite ainsi l’arbitrage salarial et touchera 2,5 millions $ annuellement jusqu’en 2024.

L’arrière suédois de 25 ans a connu sa meilleure saison en carrière dans la LNH en 2021-2022, cumulant 31 points en 73 rencontres avec les Flames.

Ancien choix de deuxième ronde, il a inscrit 47 points en 168 parties - toutes disputées avec l’équipe de Calgary - en carrière.

Joueur autonome avec compensation, Mangiapane présentera sa cause devant un arbitre vendredi.