Crédit : AFP

LNH

Brad Treliving en mode séduction auprès de Jonathan Huberdeau

Publié | Mis à jour

Le directeur général des Flames, Brad Treliving, compte bien convaincre Jonathan Huberdeau de rester à Calgary au-delà de la prochaine campagne et il l’a démontré en rendant visite au Québécois, lundi à Montréal.

L’agent du patineur québécois, Allan Walsh, a confirmé le tout dans une publication sur son compte Twitter.

 «Jonathan Huberdeau a profité d’un bon souper à Montréal en compagnie du directeur général des Flames Brad Treliving, peut-on lire. Tout le crédit revient à Brad pour être venu à Montréal afin de rencontrer Jonathan et passer du temps avec lui pour mieux apprendre à le connaître.»

Huberdeau, acquis en compagnie de MacKenzie Weegar, Cole Schwindt et d'un choix de première ronde des Panthers de la Floride contre Matthew Tkachuk, sera joueur autonome sans compensation l’année prochaine.

L’attaquant écoulera en effet la dernière année prévue à son contrat de six ans qui lui rapporte en moyenne 5,9 millions $ par campagne. En vertu d’une saison 2021-2022 de 30 buts et 115 points, il devrait obtenir une augmentation de salaire substantielle.

Huberdeau avait indiqué, quelques jours après la transaction, qu’il était ouvert à rester à Calgary à long terme. Il avait d’ailleurs révélé que les discussions entre Treliving et son agent étaient déjà amorcées.

Le natif de Saint-Jérôme en sera à sa première campagne dans la Ligue nationale dans un uniforme autre que celui des Panthers en 2022-2023, lui dont le nom avait été appelé par la formation floridienne avec le troisième tour de parole du repêchage de 2011. Il a amassé 613 points en 671 matchs avec les «Cats».

Huberdeau a d’ailleurs aidé son ancienne formation à gagner une première série depuis la saison 1995-1996 - quand l’équipe avait atteint la finale de la coupe Stanley – alors que les Panthers ont éliminé les Capitals de Washington en six matchs lors du premier tour du plus récent bal printanier. Ils avaient toutefois été balayés au tour suivant par leurs rivaux de la Floride : le Lightning de Tampa Bay.