CF Montréal

Mason Toye: une chance ratée qui coûte cher

Publié | Mis à jour

L’opportunité manqué par l’attaquant du CF Montréal Mason Toye, samedi, lors du match face au New York City aurait bien pu permettre aux Montréalais de se sauver avec la victoire.

L’ex-capitaine de l’Impact Patrice Bernier et l’analyste des matchs du CF Montréal Vincent Destouches sont revenus sur cette action et sur le dernier match en général.

Voyez ce segment du CF Magazine dans la vidéo ci-dessus.

« Ça doit être un but ! », s’est exclamé Bernier.

« Il est dans une passe d’attaquant qui manque de confiance, a expliqué Vincent Destouches. Je crois que ses deux buts à Seattle, c’était un peu la chance du débutant dans un sens. »

« Il se pose des questions, ça fait quelques matchs qu’on voit qu’il n’est pas en super confiance. Et là, cette occasion ratée c’est la pire chose qui pouvait lui arriver. »

Montréal aurait dû gagner

« S’il y a une équipe qui mérite de gagner, c’est largement le CF Montréal. C’était un test pour voir ce qu’ils valent et ils l’ont réussi. Ils sont en mesure de rivaliser avec NYC et les meilleurs clubs de la ligue », a avoué Destouches.

Son collègue Patrice Bernier est totalement en accord avec ses propos.

« C’est une superbe prestation du CF Montréal. La dernière fois que New York City avait été blanchi, c’était le 7 mai. C’est arriver seulement trois fois avant le match de samedi qu’ils n’ont pas réussi à marquer dans un match. Un de ceux-là était d’ailleurs contre les premiers dans l’Est, l’Union de Philadelphie. »

Les deux autres fois étaient lors des deux premiers matchs de la saison, alors qu’ils étaient toujours en Ligue des champions de la CONCACAF. Et inutile de rappeler que toutes les formations de la MLS qualifiées pour la Ligue des Champions ont connu un lent début de saison.

Ils ont même eu zéro tir cadré, alors que c’est la formation qui a la meilleure moyenne de tir par match dans la ligue.

« Ce n’est pas seulement défensivement qu’ils ont été justes, s’est permis d’ajouter Destouches. Ils n’ont pas juste bloqué ou empêché les joueurs de tirer, ils se sont imposés à l’adversaire. Ils se sont levés face à ce qui se fait de mieux dans la MLS. »